Depuis quinze ans, la sonde européenne Mars Express gravite autour de la planète rouge. Et la photographie sans relâche.

Les moindres recoins de la surface martienne n’auront bientôt plus le moindre secret pour les astronomes. Ce jeudi 10 janvier, l’Agence spatiale européenne a déclaré que la sonde Mars Express a presque fini de photographier la totalité de la planète rouge. Il ne reste plus que 1,2 % de la surface à immortaliser.

La qualité des clichés pris par Mars Express est toutefois inégale : les photographies en haute résolution (c’est-à-dire lorsque chaque pixel représente une distance de 20 mètres ou moins) ne couvrent que 80,5 % de l’ensemble. Il reste donc encore une part importante surface du globe martien qui a été cartographié avec une qualité d’image inférieure et qu’il faudra remettre à niveau.

Sonde active depuis 15 ans

Lancée par une fusée Soyouz, Mars Express est positionnée en orbite de Mars depuis le 25 décembre 2003. Alors que sa mission ne devait durer que deux ans, la sonde est encore active quinze ans plus tard. En effet, l’Agence spatiale européenne a repoussé à plusieurs reprises la mise à la retraite de l’engin, celui-ci s’avérant toujours en bon état et encore apte à transmettre de précieuses données scientifiques.

Actuellement, Mars Express est déclarée bonne pour le service jusqu’à fin 2020. Elle a d’ores et déjà accompli 19 000 révolutions martiennes et effectué plus de 5 450 clichés.

Une caméra stéréoscopique à bord

Comme toutes les autres missions spatiales, Mars Express embarque une grande variété d’instruments scientifiques. En l’espèce, celui qui nous intéresse ici est la caméra stéréoscopique de haute résolution (HRSC, pour High Resolution Stereo Camera). C’est elle qui s’occupe de scanner la surface martienne pour en saisir les détails, mais aussi le relief, grâce à la stéréographie.

Construite en Allemagne, la caméra HRSC est en mesure de fournir une visualisation complète de Mars en couleur, en 3D et avec une résolution de 10 mètres. Pour des zones précises, elle peut même atteindre une précision de 2 mètres. Quant à la stéréographie, cela permet aux astronomes de révéler des informations topographiques, et de produire numériquement une visualisation du relief de la planète rouge.

Une sélection de clichés peut être découverte sur Flickr.

surface mars

Une photo détaillant la surface de Mars.

Source : ESA/DLR/FU Berlin

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.