SpaceX procède ce mardi 22 mai au décollage d’un lanceur Falcon 9, dont le premier étage a déjà servi. La mission consiste à mettre sur orbite des satellites de télécommunications ainsi qu’une mission scientifique consacrée à la gravité terrestre.

Quelle est la mission ?

Après une précédente grappe de dix satellites de télécommunications mise en orbite fin mars, la constellation Iridium Next va très prochainement s’agrandir. En effet, SpaceX va en satelliser cinq de plus. Les satellites Iridium Next 51-55 rejoindront une orbite polaire, à une altitude de 626 km. Il s’agit de la sixième mission au profit d’Iridium Next, qui entend proposer une meilleure bande passante et des débits plus élevés,

Mais ce n’est pas la seule cargaison se trouvant à bord du lanceur. Il y a aussi la paire de satellites GRACE-FO (Gravity Recovery and Climate Experiment Follow-On). C’est une mission conjointe avec le Centre allemand de recherche en géosciences (GFZ), explique la Nasa. L’idée générale est de faire des mesures de la gravité terrestre et d’analyser la répartition et la variation des grandes masses dans la planète.

GRACE-FO servira en particulier à mesurer les masses d’eau. Le satellite « fournira des mesures qui seront utilisées avec d’autres données pour surveiller le mouvement des masses d’eau à travers la planète et les changements de masse à l’intérieur de la Terre elle-même », détaille l’agence spatiale américaine. « La surveillance de l’évolution des calottes glaciaires et des glaciers, du stockage souterrain de l’eau et du niveau de la mer offre une vue unique sur le climat de la Terre et présente des avantages considérables ».

C’est SpaceX qui se chargera de la mise en orbite, en utilisant son classique lanceur intermédiaire, le Falcon 9. Une mission sans enjeu particulier pour l’entreprise, car elle n’a pas prévu de tenter de récupérer le premier étage après le décollage. En revanche, il est à noter que l’étage en question a déjà servi par le passé. La mission est prévue pour durer au moins cinq ans.

Quand le décollage a lieu ?

Le grand jour est fixé au mardi 22 mai, à 21h47 heure française. C’est la base aérienne de l’Air Force, à Vandenberg (Californie) qui servira de site de lancement pour le lanceur de SpaceX. Le pas de tir est le SLC-4E.

Si besoin, un créneau est disponible le mercredi 23 mai si jamais les conditions pour le décollage de ce soir ne sont pas réunies.

Comment suivre le lancement en direct

Le lancement sera normalement retransmis directement sur le site officiel de SpaceX mais aussi sur sa chaîne YouTube. L’agence spatiale américaine propose aussi un flux vidéo pour suivre l’évènement en direct, avec en plus différents intervenants pour expliquer les tenants et les aboutissants de la mission.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.