Un peu plus de 74 kilomètres par heure : voilà la vitesse maximale actuelle de l'énorme avion Stratolaunch.

Quand il est question d’aéronautique, il est important de ne pas brûler les étapes. D’autant plus sur un projet comme celui de Stratolaunch, entreprise privée dirigée par un ancien de Microsoft qui a pour ambition de créer un avion capable de porter des fusées pour des décollages depuis la stratosphère. Ce monstre de métal embarque 6 réacteurs sur un fuselage double, pèse 226 000 kilos et a une envergure de 117 mètres. Des chiffres qui donnent le tournis, mais qui rappellent également que la charge utile de l’appareil n’est pas des passagers avec leur bagage à main, mais une fusée.

Le premier vol de test pour Stratolaunch est prévu pour 2019. Avant de prendre son envol, l’avion apprend en ce moment à rouler. Sur la piste de l’aéroport où il s’entraîne, dans le désert de Mojave en Californie, il a atteint une vitesse de 70 km/h lors d’un nouveau test. C’est bien plus que le précédent test, qui avait poussé l’avion à 28 km/h. Ces tests ont tous une importance capitale car ils assurent, étape après étape, que l’avion sera in fine capable de porter les 250 000 kilos nécessaires aux fusées qu’il ambitionne de lancer.

Ce type de lancement n’est d’ailleurs pas nouveau : c’est précisément ce que souhaite faire Virgin Galactic avec ses vols commerciaux à destination des touristes de l’espace. C’est aussi, à moindre échelle, ce que fait Orbital ATK avec son avion Stargazer L-1011 qui lance des fusées Pegasus XL de petite taille.

Partager sur les réseaux sociaux