Mad Mike Hughes, un Américain qui s'est improvisé scientifique, voulait décoller ce 3 février 2018 à bord d'une fusée artisanale. Ce lancement, avec lequel il entend démontrer que la Terre est plate, a (encore) été annulé.

Mad Mike Hughes attendait probablement ce jour depuis longtemps. Le 3 février 2018, il avait l’intention de prouver au monde entier que la Terre est plate en s’éjectant dans une fusée de sa conception. Après un tir annulé en novembre dernier, l’Américain espérait réussir son lancement lors de cette nouvelle tentative.

En effet, le Bureau de Gestion du Territoire (Bureau of Land Management), auquel revient la gestion des terrains publics aux États-Unis, avait refusé que le scientifique autodidacte organise ce décollage. Il faut dire que le dispositif de lancement n’avait obtenu aucun permis de l’état fédéral pour réaliser ledit décollage.

Ce samedi, Mike Hughes voulait se lancer dans sa fusée à 800 kilomètres par heure, à presque 550 mètres d’altitude. Pourtant, à l’approche du grand jour, aucun lancement ne semblait se concrétiser.

Mad Mike Hughes

« Je ne suis qu’un homme »

Des images ont montré le lanceur artisanal installé sur son « pas de tir » — par analogie avec le décollage d’une véritable fusée — le jour J. Et puis… plus rien. Mad Mike Hughes aurait expliqué que le décollage n’a pas eu lieu en raison d’un problème technique.

Le 4 février, l’Américain a finalement pris la parole dans une vidéo sur YouTube, expliquant les raisons de son nouvel échec. Il y explique avoir effectivement renoncé au décollage à cause d’un actionneur défectueux. « Je ne sais pas, les gars », déclare le spationaute improvisé dans la vidéo. Avant d’ajouter : « Je ne suis qu’un homme ».

Mad Mike Hughes se rendra le matin du 6 février devant la justice américaine, toujours avec l’intention d’obtenir les autorisations légales pour son grand voyage aérien — et pseudo scientifique.

Partager sur les réseaux sociaux