Le prochain vol d’essai de la fusée Starship doit avoir lieu le 14 mars 2024. C’est le planning qu’a dévoilé SpaceX au début du mois. Le lanceur sera amené à exécuter des manœuvres inédites, et finir sa course dans l’océan Indien, si tout se passe bien.

L’heure de vérité approche pour SpaceX. L’entreprise américaine prévoit d’organiser le 14 mars 2024 le troisième vol d’essai de sa nouvelle fusée Starship. La fenêtre de lancement va en principe s’ouvrir à 13h30. Il s’agit d’un planning provisoire, sous réserve du feu vers de l’administration de l’aviation civile américaine (FAA).

Toujours en développement, le Starship doit être le couteau-suisse de la société pour toutes ses futures activités spatiales. Plus tôt en mars, SpaceX avait déjà bouclé un test important : une simulation de décollage, avec un arrêt du décompte dix secondes avant la mise à feu. Durant cette phase, les réservoirs ont notamment été remplis.

Particularité de ce troisième vol : des manœuvres inédites sont prévues, en particulier l’ouverture et la fermeture de la porte pour la charge utile, mais aussi la démonstration de transfert de propergol dans l’étage supérieur, un rallumage d’un moteur Raptor dans l’espace et une rentrée contrôlée de Starship.

Contrairement aux deux précédentes tentatives, il n’est plus prévu de faire voler le Starship jusque dans l’océan Pacifique. C’est désormais l’océan Indien qui est ciblé.

Le lancement de la fusée Starship en résumé

  • Quoi ? Le troisième essai du Starship pour boucler un vol complet ;
  • Quand ? Le 14 mars 2024, à partir de 13h30 (heure de Paris) ;
  • Où ? Au Texas, dans l’espace puis l’océan Indien ;
  • Que verra-t-on ? L’ascension du Starship, des manœuvres aériennes, la séparation des deux étages, l’éventuel retour du premier et la suite de la mission pour le second. Cela peut aussi mal tourner et finir dans une ou plusieurs explosions.

Comment voir le 3e décollage du Starship ?

Le vol doit être retransmis en direct par SpaceX.

Quel est l’objectif de ce 3e vol pour le Starship ?

Ce troisième essai doit permettre à SpaceX de valider les modifications techniques apportées sur sa fusée depuis la fois précédente. Pas moins de dix-sept actions à mener ont été identifiées : sept pour le Super Heavy, dix pour le Starship. Mais SpaceX espère surtout réussir à boucler enfin un vol complet sans encombre.

Deux tentatives ont eu lieu en avril et novembre 2023. À chaque fois, cela s’est terminé par des explosions, mais il y a eu du progrès entretemps. La fusée avait explosé quatre minutes après son décollage, au printemps. Elle a tenu deux fois plus longtemps durant le vol de l’automne. Cela étant dit, on est encore loin de ce qui est prévu (90 minutes).

Starship
Le Starship durant un test. // Source : SpaceX

Ces deux échecs sont mis à profit par le groupe, en suivant une logique de conception désormais bien établie : on construit, on teste, on regarde ce qui se passe et on corrige pour préparer l’itération d’après. C’est une approche qui est inévitablement consommatrice en ressources, mais elle a le mérite d’éprouver le matériel dans de vraies conditions.

Fondamentalement, le profil de la mission ne change pas, tant que SpaceX échoue. Il s’agit de faire décoller le Starship depuis le Texas, de survoler une large portion de la Terre et de terminer l’aventure dans l’océan Indien, et non plus dans l’océan Pacifique. De son côté, le Super Heavy doit faire un retour contrôlé dans l’Atlantique, après la séparation.

Il est évidemment attendu un fonctionnement parfait de chaque moteur du Super Heavy comme du Starship, une séparation nominale des deux étages et la réussite des manœuvres aériennes pour l’un comme pour l’autre. Il est aussi attendu une opération inédite en plein vol, consistant à effectuer un transfert de propergol dans l’espace.

Quand décolle la fusée de SpaceX ?

L’entreprise américaine espère effectuer son tir le jeudi 14 mars, à partir de 13h30 (heure de Paris).


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !