Le rover VIPER de la Nasa doit s’envoler vers la Lune en 2024. Vous pouvez envoyer votre nom à bord de ce robot. Voici comment faire.

Se poser sur la Lune est difficile, mais la Nasa va relever de nouveau le défi. En fin d’année 2024, ce sera l’une des missions spatiales à suivre : l’agence spatiale américaine livrera son robot VIPER (pour « Volatiles Investigating Polar Exploration Rover ») sur la surface lunaire. Ce rover, qui se posera dans un cratère au sud de la Lune, explorera les environs pour collecter des échantillons. Il aura aussi une mission plus symbolique : emporter votre nom sur la Lune.

Comment envoyer votre nom sur la Lune avec VIPER

Le 4 janvier 2024, la Nasa a proposé aux internautes qui le souhaitent d’enregistrer leur nom afin qu’il voyage à bord de VIPER jusque sur la Lune. La procédure à suivre est simple. Le site est certes en anglais, mais il reste facilement accessible. Suivez ce lien, puis enregistrer votre prénom, nom et un code personnalisé pour créer une carte d’embarquement. Retenez le code, car il sera nécessaire pour vous connecter de nouveau.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 mars. « Une fois les noms recueillis, l’agence les joindra au rover », indique la Nasa, sans toutefois préciser sous quelle forme seront stockées ces données à bord de VIPER.

Le rover VIPER. // Source : Nasa
Le rover VIPER. // Source : Nasa

Le premier rover robotisé américain sur la Lune

Cela peut sembler étonnant, mais VIPER est une première pour la Nasa : jamais encore l’agence américaine a envoyé de rover robotisé sur la Lune. Les États-Unis ont été précédés par d’autres pays sur ce segment de l’exploration lunaire, comme l’ex-URSS avec Lunokhod, la Chine avec Yutu ou l’Inde avec Chandrayaan. Le cas du rover lunaire Apollo, utilisé par les astronautes américains pour explorer la surface lunaire, est un peu différent : ce véhicule n’était pas guidé depuis la Terre, mais conduit par les astronautes.

Que fera VIPER sur la Lune ? Son rôle sera d’explorer des zones lunaires plongées en permanence dans l’ombre. VIPER servira à localiser et à mesurer la concentration de la glace d’eau et d’autres ressources précieuses sur la Lune. Sa mission est prévue pour durer 100 jours, avec un déplacement de plusieurs kilomètres. Le rover devrait évoluer sur les bords des cratères, mais aussi à l’intérieur de certains cratères les plus ombragés. Ces endroits sont parmi les plus froids qui existent dans le système solaire.

Initialement, VIPER devait décoller vers la Lune en 2023, cependant son départ a été retardé. Même s’il ne s’agit pas d’une mission habitée, le rôle de VIPER est important. En cartographiant les ressources disponibles sur la Lune, ce rover devrait contribuer aux missions du programme Artémis, avec lesquelles la Nasa entend établir une présence humaine durable sur la Lune.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !