L’éclipse de Soleil du samedi 14 octobre 2023 était visible sur le continent américain. Les photographes ont rivalisé d’inventivité pour capturer cette éclipse annulaire dans de sublimes images.

Il n’y aura plus d’autre éclipse solaire en 2023. La dernière éclipse de Soleil de l’année est survenue le samedi 14 octobre. La France métropolitaine ne pouvait pas y assister. Cette éclipse était visible depuis une partie du continent américain dans sa phase maximale, c’est-à-dire une éclipse annulaire. Il reste cependant possible de revivre cette éclipse en ligne, ou de se délecter des plus belles photographies prises pendant cet événement astronomique.

L’éclipse annulaire, étape par étape

Durant une éclipse annulaire de Soleil, l’étoile n’est jamais totalement occultée par la Lune. Le 14 octobre, le diamètre apparent de la Lune était plus petit que celui du Soleil. Les observateurs et observatrices de l’éclipse ont donc pu admirer un « anneau de feu » dans le ciel, pendant quelques instants. C’est ce que montre bien cette image composée de 9 photos différentes. 37 minutes séparent la première image de la dernière.

Étapes de l'éclipse annulaire du 14 octobre 2023. // Source : Flickr/CC/Dan Maxwell
Étapes de l’éclipse annulaire du 14 octobre 2023, vue depuis Hondo au Texas. // Source : Flickr/CC/Dan Maxwell

La phase de l’éclipse annulaire est immortalisée dans cet autre cliché partagé sur X par l’astrophotographe Andrew McCarthy.

L'éclipse dans sa phase annulaire. // Source : Capture d'écran X @AJamesMcCarthy
L’éclipse dans sa phase annulaire. // Source : Capture d’écran X @AJamesMcCarthy

Pour admirer chaque étape de l’éclipse annulaire, il fallait se trouver dans ce qu’on appelle la bande de centralité, soit la zone dans laquelle le phénomène astronomique peut le mieux être observé sur la Terre. Le 14 octobre, la bande de centralité traversait le continent américain, en passant par les États-Unis, le golfe du Mexique, le Yucatán, l’Amérique centrale, la Colombie et enfin le Brésil.

Le Soleil en croissant, tandis que la Lune se déplace avant la phase annulaire. // Source : Flickr/CC/Lars Plougmann (photo recadrée)
Le Soleil en croissant, tandis que la Lune se déplace avant la phase annulaire. // Source : Flickr/CC/Lars Plougmann (photo recadrée)

Les photos les plus poétiques de l’éclipse solaire

L’une des photographies les plus romantiques de l’éclipse solaire du 14 octobre est sans aucun doute cette image diffusée sur le site Astronomy Picture of the Day. Un ami du couple s’était installé à 400 mètres d’eux, pour les immortaliser devant l’éclipse annulaire. Mais, une autre surprise était prévue.

Eclipse of the heart. // Source : Jerry Zhang, Baolong Chen, Amber Zhang
Eclipse of the heart (elle a dit oui). // Source : Jerry Zhang, Baolong Chen, Amber Zhang

Le photographe Marcelo Maragni, qui travaille pour Red Bull Photography, a également réalisé un travail remarquable en immortalisant le Brésilien Italo Ferreira, champion du monde de surf, devant l’éclipse annulaire.

Le surfeur d'argent. // Source : Via Instagram @marcelomaragni
Le surfeur d’argent. // Source : Via Instagram @marcelomaragni

Ces sublimes images ne doivent pas faire oublier qu’une éclipse solaire s’observe toujours avec la plus extrême prudence. Il ne faut jamais regarder le Soleil à l’œil nu, sous peine de graves altérations de la vue. Il faut aussi se méfier des effets d’une éclipse solaire sur son téléphone, lorsqu’on tente de prendre le phénomène en photo.

L'éclipse joue à cache-cache dans les nuages. // Source : Flickr/CC/Milan Bhatt (photo recadrée)
L’éclipse joue à cache-cache dans les nuages. // Source : Flickr/CC/Milan Bhatt (photo recadrée)

Pour revoir une autre éclipse solaire, il faudra patienter. La prochaine n’est pas prévue avant avril 2024. Cette fois, ce sera une éclipse totale de Soleil, lors de laquelle l’étoile est complètement occultée par le disque lunaire pendant quelques instants.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.