Les autorités canadiennes ont détecté des coups à intervalles réguliers dans la zone de recherche du sous-marin Titan, mercredi. Mais l’amiral John Mauger a indiqué ce jeudi à Sky News que l’analyse préliminaire attribue ces coups à un bruit de fonds de l’océan.

[Mise à jour ce jeudi 22 juin, 21h : les débris du sous-marin Titan ont été retrouvés, les cinq passagers sont décédés lors de l’implosion du submersible.]

Les heures sont comptées pour le Titan, le sous-marin porté disparu aux alentours du Titanic. Le submersible embarque 4 jours d’oxygène, alors que le contact a été perdu depuis dimanche 18 juin 2023 à midi. Ce jeudi après-midi, le délai est donc dépassé, mais les recherches se poursuivent activement dans l’Atlantique Nord, la région de l’épave du Titanic.

La journée du mercredi était venue avec une bonne nouvelle : la surveillance aérienne canadienne avait détecté des ondes sonores qui pourraient provenir de l’engin. « L’aéronef canadien P-3 a détecté des bruits sous-marins dans la zone de recherche », indiquaient effectivement les gardes côtes canadiens.

De fait, la zone de recherche a été déplacée vers la source des signaux, en y déployant les véhicules sous-marins téléopérés (il y a une interaction entre la recherche sous l’eau et dans l’air). Les résultats de ces recherches sont restés négatifs jusqu’à maintenant.

De nouvelles informations, ce jeudi 22 juin, réduisent quelque peu les espoirs créés par cette détection. John Mauger, amiral chez les marines, a indiqué à Sky News que ces coups sembleraient provenir plutôt du bruit de fonds de l’océan. C’est ce qui ressort de l’analyse préliminaire fournie par la Navy. Mais l’analyse ne s’arrête pas là pour autant, et les recherches du Titan sont toujours en cours même si le délai des ressources en oxygène est dépassé.

Ce jeudi en fin de journée, les garde-côtes ont annoncé avoir découvert un « champ de débris », qui n’est toutefois pas encore définitivement relié à la situation. Une conférence de presse est attendue à 15h heure de Boston, 21h heure française.

Le fameux Titan, lors de sa mise à l'eau sur cette image d'archive. // Source : OceanGate
Le fameux Titan, lors de sa mise à l’eau sur cette image d’archive. // Source : OceanGate

À quoi ressemblent les sons repérés ?

Les sons détectés sont des « bruits de coups », répétés, environ toutes les 30 minutes. C’est cet intervalle régulier qui a interpelé les secours. C’est une stratégie connue par tous les sous-mariniers : en cas de problème sous l’eau, une technique courante est de donner des coups réguliers pour être repérés. David Pogue, reporter à CBS qui avait embarqué à bord du Titan en 2022, a également confirmé que l’équipage du Titan était au courant de cette stratégie et que frapper des coups à l’intérieur de l’habitacle était utilisé par le submersible pour signaler à OceanGate que tout va bien.

Cette technique permet de mobiliser l’acoustique : sous l’eau, les GPS ne fonctionnent pas, seules les ondes acoustiques peuvent être mobilisées. En l’occurrence, ces coups peuvent être détectés par des sonars, des appareils capables de repérer et d’émettre ces ondes.

@numerama

Le sous-marin Titan est porté disparu alors qu’il était parti explorer l’épave du Titanic avec 5 personnes à son bord, dont le pilote, un expert maritime français et un milliardaire britannique. Les recherches sont urgentes : chaque heure qui passe rapproche du manque d’oxygène. #titanic #sousmarin #actu #news #drame #oceangate #disparition #numerama

♬ son original – Numerama – Numerama

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.