Perseverance arrive au bout de sa mission primaire sur Mars. Il est maintenant temps pour le rover de la Nasa de déposer 10 de ses échantillons à la surface de la planète rouge.

Alors que le télescope star de la Nasa, James Webb, déterre des trésors célestes dans l’univers, une autre mission de l’agence spatiale avance, un peu plus discrètement, sur Mars. Le moment est enfin venu pour Perseverance, le rover de la mission Mars 2020, de déposer à la surface de la planète certains de ses précieux échantillons.

La Nasa a montré le 16 décembre 2022 la zone sur laquelle l’astromobile va abandonner plusieurs de ses tubes sur le sol pour « construire le premier dépôt d’échantillons sur un autre monde ». C’est une étape importante pour Mars Sample Return, la mission de retour des prélèvements martiens.

Les 10 tubes feront une petite chute sous le ventre de Perseverance

La zone sélectionnée par la Nasa pour les dépôts d’échantillons est baptisée « Three Forks ». Perseverance commencera par y laisser tomber sous son « ventre » un tube rempli de roche. L’échantillon fera une petite chute de moins d’un mètre (88,8 cm exactement) avant de toucher le sol. Au total, le robot devra ainsi déposer 10 de ses tubes à la surface martienne, pendant une trentaine de jours. Les échantillons déposés sont « représentatifs de la diversité des roches du cratère Jezero », explique la Nasa.

Three Forks, la zone choisie sur Mars. // Source : NASA/JPL-Caltech/ASU/MSSS
Three Forks, la zone choisie sur Mars. // Source : NASA/JPL-Caltech/ASU/MSSS

Le fait que le rover abandonne ainsi une partie de sa cargaison scientifique peut sembler étrange. Perseverance est « le principal moyen de transporter les échantillons collectés vers le lanceur » (de Mars Sample Return). Normalement, la mission de retour des échantillons vers la Terre doit se poser à proximité de Perseverance, et récupérer les tubes directement sur le rover.

Pourquoi la Nasa veut-elle déposer une partie des tubes en chemin ?

Il faut savoir que, dès que Perseverance ciblait une roche pour en prélever un extrait, il collectait en fait une paire d’échantillons. Un exemplaire dans ces paires va être déposé à Three Forks, servant de tube de « secours ». L’autre moitié de chaque paire va rester à l’intérieur du rover.

Carte des endroits où seront déposés les échantillons. Les cercles montrent où les hélicoptères pourraient intervenir. // Source : NASA/JPL-Caltech
Carte des endroits où seront déposés les échantillons. Les cercles montrent où les hélicoptères pourraient intervenir. // Source : NASA/JPL-Caltech

Le dépôt d’une partie des échantillons à la surface de Mars permet de garantir que, si jamais Perseverance rencontre un problème en poursuivant son périple sur Mars, il restera une collection de tubes disponibles à aller récupérer. La zone Three Forks a été choisie car elle est plate et devrait permettre à de futurs engins spatiaux de se poser facilement, si besoin. Les tubes seront placés à une distance de 6 à 15 mètres les uns des autres. Cela facilitera la tâche à de futurs petits hélicoptères martiens, qui pourront ainsi rouler à côté des tubes, les attraper et les transporter.

Après avoir déposé ses 10 tubes, Perseverance va continuer son exploration et pourra collecter d’autres échantillons. Il lui restera encore 25 tubes vides dans son ventre, de quoi emporter d’autres souvenirs des lieux qu’il va explorer sur Mars. La mission primaire du rover doit s’achever le 6 janvier 2023, mais Perseverance ne s’arrêtera pas pour autant : sa mission étendue commencera dès le lendemain.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !