Si vous souhaitez observer des éclipses en 2023, il est temps de planifier votre voyage. Voici d’où regarder les éclipses solaires et lunaires de l’année.

Il n’y a pas d’année sans éclipse. Au minimum, il y a forcément 4 éclipses et au maximum 7 éclipses, en un an. Il y en a eu 4 en 2022, 2023 sera semblable. 2 éclipses solaires et 2 éclipses lunaires viendront rythmer l’année. Toutefois, il sera impossible d’assister à toutes sans faire un peu de trajet.

Voici les lieux dans lesquels il va falloir voyager pour assister aux éclipses de l’année 2023.

Les éclipses solaires de 2023

Lors de n’importe quel type d’éclipse solaire, il faut un alignement entre le Soleil, la Lune et la Terre (dans cet ordre). Voici comment, vu de notre planète, la Lune peut occulter le Soleil, partiellement et/ou totalement. On n’observe jamais une éclipse solaire sans protection.

L’éclipse de Soleil du 20 avril 2023

La première éclipse solaire de 2023 a lieu le 20 avril. Elle est particulière, car il s’agit d’une éclipse hybride. Cela veut dire que, selon l’endroit où elle est vue sur Terre, l’éclipse peut apparaître totale ou annulaire.

Parcours de l'éclipse du 20 avril 2023. // Source : Wikimedia/CC/A.T. Sinclair
Parcours de l’éclipse du 20 avril 2023. // Source : Wikimedia/CC/A.T. Sinclair

L’aspect de l’éclipse change tandis que l’ombre de la Lune se déplace sur Terre. Les éclipses de Soleil sont déjà des phénomènes rares, mais les éclipses hybrides le sont d’autant plus.

Ici, l’éclipse est principalement totale : elle n’est annulaire que sur une petite portion du début et de la fin de l’éclipse. La France ne peut pas assister à cette éclipse, visible en Asie et Océanie.

La bande de centralité commence dans l’océan Indien, où l’éclipse est annulaire. Elle devient totale avant de passer au nord de l’Australie. Elle s’achève dans l’océan Pacifique, où elle redevient annulaire. Cette éclipse hybride dure 5 heures et 24 minutes au total, et 3 heures et 19 minutes pour sa phase hybride.

L’éclipse de Soleil du 14 octobre 2023

La deuxième éclipse solaire de 2023 a lieu le 14 octobre. Il s’agit d’une éclipse annulaire. Lors de ce genre d’éclipse, le diamètre apparent de la Lune est plus petit que celui du Soleil.

Parcours de l'éclipse du 14 octobre 2022. // Source : Wikimedia/CC/A.T. Sinclair
Parcours de l’éclipse du 14 octobre 2022. // Source : Wikimedia/CC/A.T. Sinclair

Concrètement, cela veut dire que les observateurs ou observatrices d’une éclipse annulaire voient le Soleil comme un anneau brillant entourant la Lune, au maximum du phénomène.

La France ne peut pas voir cette éclipse, réservée au continent américain. L’éclipse commence au nord de l’océan Pacifique. Elle traverse les États-Unis, le Mexique. Puis, elle longe l’Amérique centrale, continue en Colombie et au Brésil avant de se terminer dans l’océan Atlantique.

Cette éclipse annulaire dure 5 heures et 51 minutes, dont 3 heures et 38 minutes pour sa phase annulaire.

Les éclipses lunaires de 2023

Pour qu’une éclipse de Lune se produise, il faut que la Lune passe dans l’ombre ou la pénombre de la Terre. Il faut donc que le Soleil, la Terre et la Lune soit alignés dans cet ordre. Il n’y a pas d’éclipse de Lune tous les mois.

L’éclipse de Lune du 5 mai 2023

La première éclipse de Lune de 2023 a lieu le 5 mai. Il s’agit d’une éclipse par la pénombre, ce qui veut dire qu’il ne faut pas s’attendre à un spectacle grandiose. Ce type d’éclipse est même imperceptible.

Lors d’une éclipse par la pénombre, la Lune reçoit moins de lumière du Soleil, mais elle n’est pas pour autant complètement éclipsée. La baisse de luminosité qui survient est trop difficile à percevoir pour l’observateur ou l’observatrice.

La zone de « visibilité » de l’éclipse ne concerne pas la France, car la Lune est couchée lors de l’entrée dans la pénombre et au maximum. L’éclipse est « visible » depuis l’Asie centrale, l’Océanie et l’océan Indien. La phase de pénombre dure 4 heures et 17 minutes.

La Lune passe dans le cône de pénombre, et pas dans le cône d'ombre. // Source : IMCCE
La Lune passe dans le cône de pénombre, et pas dans le cône d’ombre. // Source : IMCCE

L’éclipse de Lune du 28 octobre 2023

La deuxième éclipse de Lune de 2023 a lieu le 28 octobre. Il s’agit d’une éclipse partielle, ce qui veut dire que la Lune passe en partie dans l’ombre de la Terre. Notez que, cette fois, seul le limbe lunaire passe dans cette ombre, durant l’éclipse.

Le phénomène est visible depuis l’Europe, y compris en France. L’Afrique et l’Asie peuvent également assister à l’événement. La phase partielle de cette éclipse dure 1 heure et 17 minutes.

Un petit bout de la Lune passe dans l'ombre de la Terre. // Source : IMCCE
Un petit bout de la Lune passe dans l’ombre de la Terre. // Source : IMCCE

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.