Les journées sur Terre varient légèrement. Mais la Terre a tourné bien plus vite que d’habitude, le 29 juin 2022, ce qui a généré le jour le plus court depuis le suivi par horloge atomique.

Chaque journée sur Terre dure 86 400 secondes, ce qui correspond aux habituelles 24 heures. Mais voilà que le 29 juin 2022, la journée fut plus courte de 1,59 milliseconde, un record historique depuis le suivi avec des horloges atomiques, comme nous l’apprend de site de référence Time and Date.

La raison est simple : la planète a tourné plus vite. En cause, probablement un léger vrillement dans l’axe de rotation. Ce n’est pas si rare, et même courant, car la Terre n’est pas une sphère parfaite, elle est légèrement elliptique (les pôles sont écrasés et il y a un renflement à l’équateur), ce à quoi s’ajoutent des perturbations comme la gravité lunaire et les marées. Les jours ne sont pas exactement égaux.

Mais on assiste cependant, très récemment, à une tendance globale d’accélération de la rotation terrestre. La Terre tourne de plus en plus vite depuis quelques années, au point où les scientifiques s’interrogent sur l’éventualité de retirer une seconde en 2026. À cette échelle, cela ne change pas grand-chose pour nous, il s’agit surtout de conserver un suivi précis dans la mesure du temps, aussi pour les satellites qui en dépendent.

Il va falloir continuer à avancer ou reculer son réveil. // Source : Pexels/Tima Miroshnichenko
D’ici 2026, faudra-t-il ajouter une seconde pour se caler sur l’accélération de la rotation terrestre ? // Source : Pexels/Tima Miroshnichenko

La Terre accélère et la raison est difficile à identifier

Cette tendance à l’accélération « pourrait être liée aux processus des couches internes ou externes de la Terre, aux océans, aux marées ou même au climat », explique Time and Date. « Les scientifiques n’en sont pas sûrs et peinent à faire des prédictions sur la longueur du jour plus d’un an à l’avance. »

D’aucuns suggèrent que la réponse est à trouver dans l’oscillation de Chandler, une oscillation périodique des pôles. D’après le mathématicien Leonid Zotov, celle-ci aurait disparu ces dernières années. L’hypothèse n’appartient pour l’instant qu’à lui, n’ayant pas été encore soumise à une vérification par les pairs comme l’exige la méthode scientifique.

Quoi qu’il en soit, ce type de caractéristiques de notre planète ne sont pas inscrites dans le marbre. Cela évolue. Il y a 70 millions d’années, une journée durait 30 minutes de moins que maintenant.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !