Le nanosatellite Capstone a quitté l’orbite terrestre, après y avoir séjourné quelques jours. Maintenant, il se rend vers la Lune pour y mener une mission capitale : tester l’orbite de la future station lunaire.

Ça y est : Capstone a quitté l’orbite terrestre. L’agence spatiale américaine, dans un point d’étape le 4 juillet, signale que le nanosatellite est maintenant en route vers la Lune. Ce sera un long voyage : le trajet qui a été concocté par la Nasa prévoit un périple de quatre mois pour rejoindre le satellite. Durant cette période, l’engin utilisera à la fois sa propre propulsion et la gravité du Soleil.

Capstone, acronyme de « Cislunar Autonomous Positioning System Technology Operations and Navigation Experiment », mène une mission décisive pour le programme Artémis — qui consiste à ramener des astronautes sur le sol lunaire au cours de la décennie 2020. Le nanosatellite assume une mission d’éclaireur, pour évaluer in situ une orbite qui sera utilisée.

lunar gateway lune station spatiale esa
L’orbite de la future station spatiale lunaire. // Source : ESA

Capstone a une mission clé : tester l’orbite de la future station lunaire

Dans le cadre du programme Artémis, il est prévu de placer une station orbitale autour de la Lune. Celle-ci permettra de faire l’interface entre les voyages Terre – orbite lune et orbite lunaire – sol lunaire. Mais il ne s’agira pas d’une orbite classique : ce sera une orbite de halo presque rectiligne, qui ressemble à une sorte de collier suspendu au cou de la Lune.

Cette configuration très elliptique, avec la Lune très excentrée, offre plusieurs avantages : elle permet d’être toujours en vue directe avec la Terre pour les communications. Elle ne demande pas beaucoup d’énergie pour maintenir la station en place. Elle permet d’accéder facilement à la Lune, à divers endroits. Et elle peut servir à des missions au-delà de la Lune.

Nasa Eyes
Si vous jouez avec la molette de la souris, vous pouvez zoomer et dézoomer dans le Système solaire. // Source : Capture d’écran

Il vous est possible de suivre en direct l’odyssée de Capstone jusqu’à la Lune : la Nasa fournit un site interactif qui permet de visualiser toutes sortes d’évènements d’intérêt dans le Système solaire. Vous retrouverez bien sûr les planètes, le Soleil, mais aussi des astéroïdes, des comètes et les sondes envoyées par les humains au cours de la conquête spatiale.

C’est cette année que le premier acte du programme Artémis doit être joué, avec la mission Artémis I. Il s’agit de faire décoller le Space Launch System (SLS), avec à son sommet la capsule Orion, pour le faire le tour de la Lune, avant de revenir. C’est une mission inhabitée. La suivante, dans quelques années, répétera cet exercice, mais avec du personnel. Et ensuite ? On visera la Lune.