Amateurs d’histoires vraies et de récits historiques, cette sélection est pour vous ! Voici dix séries documentaires pour explorer de sombres histoires policières, rouler à 300 à l’heure ou découvrir les dessous des jeux vidéo.

C’est désormais l’une des spécialités de Netflix depuis Making a Murderer en 2015 : les séries documentaires captivantes à binger en quelques heures. La plateforme américaine n’en finit plus de proposer des programmes de toutes les nationalités, sur tous les sujets possibles et imaginables. Son catalogue s’enrichit ainsi toujours régulièrement de nouveautés, dans le domaine de la fiction, mais aussi particulièrement du documentaire.

Si vous êtes plutôt adeptes de la deuxième catégorie, cette sélection de dix séries aux histoires vraies aussi bluffantes que flippantes devrait vous plaire. Jeux vidéo, cheerleading et secte occulte sont au programme, donc à vos Netflix !

Prendre de la vitesse avec Formula 1 : Drive to Survive

Si vous n’aimez pas les courses de voiture, ne partez pas tout de suite ! Cette série documentaire pourrait bien vous surprendre malgré tout (et c’est une réfractaire qui vous le dit). Grâce à ses protagonistes captivants, son rythme effréné et ses enjeux qui dépassent le monde du sport, Formula 1 : Drive to Survive peut rapidement se transformer en petite addiction. Le premier épisode nous plonge immédiatement au cœur de l’action, pendant le championnat 2018.

De grands noms comme l’Australien Daniel Ricciardo aux leaders des petites équipes, personne n’est laissé de côté et chaque récit donne envie de regarder l’épisode suivant. On regarde alors avec passion les mécanos changer les roues à une vitesse folle entre deux tours et on prend peur lorsqu’un pilote fait un écart dangereux sur le circuit. Le tout alimenté d’interviews passionnantes des principaux acteurs de cette discipline. Bref, Formula 1 : Drive to Survive est un accès inédit aux coulisses d’un sport d’une rapidité sans pareille.

Comprendre une affaire criminelle inexpliquée avec Grégory

Il s’agit de l’un des meurtres les plus connus de notre Histoire récente. Le 12 octobre 1984, le petit Grégory Villemin était retrouvé sans vie, dans la Vologne, au cœur des Vosges. L’assassinat de cet enfant de 4 ans provoquera des décennies de bataille judiciaire et médiatique, dont le dénouement est toujours inconnu. Les rebondissements ne manquent pas dans ce fait-divers glaçant, qui marquera la France entière et fera couler beaucoup d’encre dans les médias.

Il n’en fallait pas plus pour qu’une série documentaire voit le jour, 35 ans plus tard. Si Grégory ne peut évidemment pas résoudre l’impossible, à savoir dévoiler l’identité du ou des meurtriers de l’enfant, le programme parvient tout de même à offrir une narration originale et fascinante. Gilles Marchand, le scénariste de Harry, un ami qui vous veut du bien, signe cette série qui apporte un regard nouveau sur l’affaire. Grégory nous emporte grâce à ses nombreuses archives et témoignages inédits, mais ne parvient pas à faire l’impasse sur un aspect sensationnaliste parfois dérangeant. La série documentaire reste l’une des meilleures de la plateforme, à ne surtout pas manquer.

Explorer les dessous de vos jeux préférés avec High Score

Que les jeux vidéo fassent partie de votre quotidien ou qu’ils vous semblent obscurs, ce milieu artistique et technologique reste une facette indispensable de la pop culture d’aujourd’hui. Netflix l’a bien compris et le prouve avec cette série documentaire de haute volée. High Score nous replonge dans les années 1970, alors que le gaming n’en est qu’à ses balbutiements. En six épisodes, ce retour dans le passé évoque tour à tour le succès des jeux de rôle, de combat ou des RPG, jusqu’à la fin des années 1990. Vous découvrirez ainsi l’origine du personnage de Kirby ou les coulisses de la création du jeu E.T., encore considéré comme l’un des pires jeux de tous les temps.

La force de cette série réside dans la diversité de ses témoignages, entre grands noms du milieu et petites histoires intimes, mais touchantes. Et si vous êtes friands de petites anecdotes improbables et croustillantes, vous trouverez forcément votre bonheur avec High Score.

Pénétrer dans les coins sombres d’Internet avec Don’t F**k With Cats

En 2019, Netflix mettait en ligne l’une de ses séries documentaires les plus connues : Don’t F**k With Cats. Le programme raconte la folle histoire du « dépeceur de Montréal », un tueur en série qui a débuté en publiant sur Internet des vidéos de chatons torturés puis tués. Alors que ces extraits deviennent viraux, le meurtrier va poster des contenus de plus en plus dérangeants, jusqu’à commettre un crime, filmé lui aussi.

Soyez prévenus, Don’t F**k With Cats ne vous laissera pas indemnes. La série s’attarde en long, en large et en travers sur le dark web et ses effets néfastes, notamment le voyeurisme des internautes. Mais ces trois épisodes évoquent surtout la force de dizaines de cyber-détectives amateurs, dans le monde entier. Ces enquêteurs en herbe ont tout mis en œuvre pour permettre de retrouver le tueur, avant qu’il ne soit trop tard. Un documentaire perturbant, qui a choqué plus d’un spectateur depuis sa sortie.

Découvrir Michael Jordan sous un nouveau jour avec The Last Dance

Le sport a toujours fasciné le petit écran, des terrains de foot à rallonge d’Olive et Tom à la bonne humeur bienveillante de Ted Lasso, sur Apple TV+. Mais avec The Last Dance, sorti en 2020 sur Netflix, c’est le basketball qui a enfin été mis à l’honneur. Si vous avez vécu votre jeunesse dans les années 1990, il est fort probable que les noms de Jordan, Pippen ou Rodman résonnent tout particulièrement dans votre cœur.

Ces fiers représentants de l’âge d’or des Chicago Bulls, l’une des équipes de basket les plus célèbres au monde, sont au centre de la série. Les dix épisodes reviennent sur la saison 1997-1998, la dernière grande année de cette team légendaire. D’ingénieux flashbacks alimentent notre compréhension de la situation, tout en apportant un nouvel éclairage sur la superstar Michael Jordan. Bref, ne manquez pas The Last Dance, une immersion aussi passionnante qu’entraînante.

Rencontrer des protagonistes improbables avec Tiger King

Sortie pile au bon moment pendant le confinement de 2020, cette série documentaire a passionné les foules avec son histoire totalement dingue. Tiger King nous immerge aux côtés de propriétaires de zoos amoureux de « big cats », tigres, lions et autres fauves immenses. En mettant de côté la loi américaine, ils parviennent à les élever comme des animaux domestiques. Parmi eux se trouve l’excentrique Joe Exotic, chanteur de country un brin ringard. Un personnage insolite, prêt à tout pour détruire son éternelle rivale, Carole Baskin, fervente défenseuse des animaux.

Tiger King est une succession de scènes complètement surréalistes, mêlant drogues, meurtres, sectes et même magie, dans un cocktail détonnant. Une histoire vraie, bizarre, mais surtout absolument rocambolesque à dévorer en deux saisons, de huit et cinq épisodes respectivement.

Retomber en enfance avec The Movies That Made Us

Si vous avez aimé The Toys That Made Us, qui racontait la folle histoire de nos jouets d’enfance, vous devriez accrocher à ce spin-off toujours aussi réussi autour du cinéma. Le principe est toujours le même : donner la parole aux petites mains derrière les grands succès de pop culture de ces dernières décennies. Et le concept fonctionne toujours du tonnerre. Les années 1980 et 1990 sont particulièrement mises à l’honneur, avec les secrets de tournage derrière Dirty Dancing, Die Hard, Alien, Pretty Woman ou Jurassic Park.

The Movies That Made Us a l’intelligence de laisser une grande place aux témoignages, tout en analysant l’impact que ces chefs-d’œuvre ont laissé dans l’imaginaire de générations entières. Un cocktail nostalgique tout doux et sucré à souhait, à siroter avec du pop corn à volonté.

Reprendre espoir avec 13 Novembre : Fluctuat Nec Mergitur

Traiter d’évènements si récents et si bouleversants avec délicatesse et sensibilité peut relever du véritable casse-tête. Jules Naudet et Gédéon se sont pourtant risqués à cet exercice périlleux et ont finalement réussi leur pari avec brio. Cette série documentaire en trois épisodes poignants retrace les attentats du 13 novembre 2015 en donnant la parole à celles et ceux qui les ont vécus.

Survivants, pompiers, forces de l’ordre et membres du gouvernement se succèdent ainsi devant la caméra, dévoilant leurs témoignages de cette nuit d’horreur. 13 Novembre : Fluctuat Nec Megitur, dont le nom fait référence à la devise de Paris, est un formidable documentaire, d’une grande subtilité. Sans jamais tomber dans le pathos ou le sensationnalisme déplacé, ces trois chapitres vous feront certainement couler beaucoup de larmes, mais ils permettent surtout d’entrevoir une lueur d’espoir au milieu du chaos. Un baume au cœur déchirant, mais lumineux, à voir absolument.

Révéler les mécaniques d’une secte avec Wild Wild Country

Les Américains n’ont décidément pas leur pareil pour raconter des histoires un brin zinzins. Wild Wild Country en est la preuve ultime, avec son récit situé dans le désert de l’Oregon, dans les années 1980. C’est là qu’une ville utopique et hippie prendra place, sous la houlette du gourou indien Bhagwan Shree Rajneesh, également connu sous le nom d’Osho. Cette installation marque le début d’un scandale national, alors que les habitants conservateurs se rebellent contre cette nouvelle secte.

Grâce à un travail d’archives ultra détaillé et des témoignages de protagonistes clés, Wild Wild Country nous prend par la main sans jamais nous lâcher, jusqu’au dénouement de cette affaire incroyable, mais vraie. Si les six épisodes peuvent parfois sembler un peu denses, la série reste tout de même une grande réussite de Netflix.

Plonger dans les coulisses du sport universitaire avec Cheer

En 2016, Greg Whiteley s’intéressait au quotidien d’équipes de football américain, avec Last Chance U. Deux ans plus tard, le réalisateur faisait son grand retour avec Cheer, qui suit l’une des meilleures équipes universitaires de cheerleading, basée dans une petite ville du Texas. La série documentaire en deux saisons nous dévoile la préparation intensive de ces sportifs de haut niveau, passionnés par leur discipline.

Entraînés par Monica Aldama, une coach très exigeante, ces étudiants espèrent décrocher un titre national lors d’une compétition décisive à Daytona, en Floride. Bien loin des clichés habituels sur les pom pom girls, Cheer montre au contraire l’investissement phénoménal que demande ce sport intensif, tout en s’attardant sur la vie intime de ces athlètes. La série documentaire parvient même à intriguer les spectateurs les plus éloignés du cheerleading au premier abord. Brillant.

Source : Montage Numerama

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Découvrez notre comparateur