Electronic Arts recherche activement une vente ou une fusion. La société a discuté de cette possibilité avec Disney, Apple, Amazon et Comcast-NBCUniversal, selon un rapport publié par le site d’information Puck.

Les récentes acquisitions de Microsoft, portant sur des studios de jeux vidéo comme Bethesda et Activision Blizzard, ont plongé toute l’industrie dans une certaine frénésie. Sony a aussi sorti son portefeuille, pour acquérir le développeur de Halo et Destiny Bungie.

Relayé par Kotaku le 20 mai 2022, un rapport du site d’information Puck révèle qu’EA souhaite activement faire l’objet d’une vente ou d’une fusion avec certaines grosses entreprises. Selon ce même rapport, le créateur de Battlefield et FIFA aurait déjà eu des entretiens avec des sociétés comme Disney, Apple et Amazon.

Logo Electronic Arts
Logo Electronic Arts. // Source : Electronic Arts

Après l’annonce de la fin du partenariat entre Electronic Arts et la FIFA pour sa célèbre simulation footballistique, voilà que l’éditeur revient une nouvelle fois sous le feu des projecteurs avec ce nouveau rapport fourni par Puck et appuyé par Kotaku. D’après les deux sources, EA chercherait un moyen pour se faire racheter, après avoir raté une opportunité de fusion avec NBCUniversal. 

C’est en tout cas ce que rapporte Dylan Beyers, journaliste chez Puck : « Ces dernières années, alors que les sociétés de médias s’intéressaient davantage à l’industrie du jeu en pleine croissance, Wilson et Electronic Arts ont eu des entretiens avec un certain nombre de prétendants potentiels, dont Disney, Apple et Amazon. (…) Plusieurs sources au courant de ces conversations déclarent qu’Electronic Arts a cherché avec insistance un rachat, et n’a été que davantage convaincu par sa démarche à la suite de l’accord entre Microsoft et Activision. D’autres sources affirment que EA serait principalement intéressé par une fusion qui permettrait à Wilson de conserver son poste de PDG au sein de cette nouvelle entreprise. »

Pourquoi EA cible-t-il Disney, Apple ou Amazon ?

C’est la question que beaucoup de monde se pose sans doute. Il faut savoir que ces trois entreprises valent déjà des milliards, elles sont considérées comme l’élite dans leurs domaines respectifs, et possèdent une grande influence. Néanmoins, et sauf peut-être pour Disney, aucune d’elles n’est spécialisée dans le développement ou l’édition de jeux vidéo. Quel serait l’intérêt pour elles d’investir des milliards dans le rachat de ce studio ? Peut-être pour la diversification.

Ces dernières années, Disney, Apple et Amazon ont plus ou moins élargi leur zone d’activité, ces géants investissant dans des secteurs qui ne leur étaient pas au départ très proches. Amazon a ouvert en 2014 son propre studio de jeu, même si la plupart des projets initiés n’ont jamais vu le jour. Disney a quant à lui lancé son service de streaming Disney +, qui commence à rivaliser avec d’autres géants du secteur, surtout avec la perte d’abonnés de Netflix. Quant à Apple, la société touche à tout ce qu’elle peut en rapport avec la technologie.

Une fusion avec NBCUniversal ?

Il semblerait également qu’Electronics Arts a été en négociation avec NBCUniversal au sujet d’une éventuelle fusion. Le PDG de Comcast, Brian Roberts, aurait proposé une fusion avec le géant américain. Si celle-ci avait eu lieu, Brian Roberts aurait gardé le contrôle, avec l’actuel PDG d’EA, Andrew Wilson, à la tête de la nouvelle méga-entreprise. Cependant, les deux parties ne sont pas parvenues à un accord. Electronics Arts et NBCUniversal ont refusé de commenter sur le sujet, selon Kotaku.

Ce qui est sûr, c’est que le secteur du jeu vidéo devrait continuer à évoluer rapidement et fortement dans les mois et les années qui viennent. Les rachats de certains gros studios ne sont pas terminés. Microsoft se tient prêt à agir.