Lors de ce festival, qui se tient du 18 au 19 septembre, des projections du film auront lieu, suivies de tables rondes. La billetterie est déjà ouverte. Numerama est partenaire et y organisera une table-ronde.

L’adaptation de Dune par Denis Villeneuve est l’un des films les plus attendus de l’année. On compte au casting Timothée Chalamet, Zendaya, Jason Momoa ou encore Sharon Duncan-Brewster. Ce sera la troisième fois que l’œuvre de Frank Herbert est adaptée à l’écran, depuis le film de Lynch en 1984 et la minisérie en 2000. Mais il s’agit de l’adaptation la plus médiatisée et, en un sens, il était temps : cet univers est une pièce maîtresse de la littérature de science-fiction. On compte un cycle originel de six romans, puis des récits postérieurs à l’œuvre de Herbert, écrits par Kevin J. Anderson et son fils, Brian Herbert.

Dune est l’un des univers les plus vastes et les plus complexes de toute la littérature. En plongeant dans les écrits de Frank Herbert, on peut faire des lectures politiques, écologiques, philosophiques, spirituelles et scientifiques des récits et des personnages. Montrer cette multitude de regards était l’ambition du mook Dune (récemment réédité en version collector sous le nom Tout sur Dune), dont Numerama est partenaire.

Cette ambition se poursuit dorénavant avec la volonté de créer du débat autour des thèmes de l’univers : un festival Dune va se tenir les 18 et 19 septembre 2021, à Paris, au cinéma Les 7 Batignolles. L’événement mélangera des projections du film avec des tables rondes — analyse du film de Villeneuve, discussions sur le livre-univers qu’est Dune, etc.

Car la pop culture est aussi porteuse de représentations scientifiques et technologiques, Numerama soutient le festival en co-organisant une table ronde dédiée à la science de cet univers.

Table ronde sur la science dans Dune. // Source : Grégoire Charrassin

La science sur la planète Arrakis : une table ronde

La table ronde proposera à des scientifiques d’imaginer à quoi pourrait ressembler leur propre discipline sur la planète de Frank Herbert, en construisant une analyse scientifique et culturelle de son œuvre.

Dune repose par exemple sur une drôle d’invention : le distille. C’est ce petit appareil, qui transforme la sueur du corps en eau potable, permet aux habitants de la planète Arrakis de s’hydrater, et donc de survivre. Une telle combinaison, qui sera d’ailleurs présente dans le film de Villeneuve, est-il scientifiquement crédible ? Pourrait-elle être utile dans un avenir de réchauffement planétaire ou d’exploration spatiale ?

Sur la planète Arrakis, une « épice » est également produite, fruit de la sécrétion de vers des sables géants. Cette épice permet de prolonger la vie et de booster les défenses immunitaires, et elle permet également les voyages spatiaux. Peut-on percer à jour les secrets chimiques de cette substance ?

Réponses dans Tout sur Dune et lors de cette table ronde, qui se tiendra le dimanche 19 septembre à 14h30 avec Numerama.

La billetterie du festival vient d’ouvrir ce lundi 6 septembre. Vous pouvez retrouver le programme complet sur le site de C’est plus que de la SF et en savoir plus sur l’organisation de l’événement (tarifs, horaires, facilités) dans l’espace de réservation. Le pass journée, pour un accès à la projection et aux conférences, coûte 50 euros. Le pass 2 jours coûte 90 euros. Un menu sera proposé le midi, pour 9 euros.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo