Sony Pictures sait valoriser ses droits sur Spider-Man. Après un deal conclu avec Netflix début avril, le studio américain a trouvé un accord avec Disney+ pour proposer l'homme-araignée sur les deux services de SVOD.

Sony n’a peut-être pas son propre service de vidéo à la demande par abonnement (SVOD), mais l’entreprise japonaise sait visiblement très bien jouer de la rivalité entre les grandes plateformes. Preuve en est avec les deals qu’elle vient de conclure ces dernières semaines. Début avril, Sony Pictures signait un accord avec Netflix, permettant au second de retrouver des super-héros Marvel.

Aujourd’hui, c’est avec Disney+ qu’un terrain d’entente a été trouvé. Un communiqué paru le 21 avril rapporte que les deux parties vont être partenaires sur plusieurs années pour la diffusion de films sortant dans les salles de cinéma entre 2022 et 2026, mais aussi pour des longs-métrages plus anciens dans le catalogue du studio. Trop sensible, le montant du contrat n’a pas été révélé.

Le deal annoncé concerne le marché américain. Engadget relève que les accords avec Netflix et Disney+ s’articulent ainsi : le premier garantit à Netflix les droits américains exclusifs pour la période suivant la sortie des films en salle, en Blu-ray / VOD. Le second avec Disney entre en vigueur ensuite, sur la période où les films sont diffusés sur les réseaux de TV, avec des publicités.

Disney+ récupère Spider-Man

Point saillant de l’annonce, qui suggère que Disney a dû aligner beaucoup de billets verts pour faire plier Sony Pictures, il est indiqué que l’accord confère également des droits de diffusion sur « l’univers des films des personnages Marvel de Sony Pictures, dont Spider-Man ». C’est stratégique pour Disney, dans le cadre de la construction du Marvel Cinematic Universe (MCU).

En effet, Marvel Studios, filiale de Disney, n’a pas le contrôle sur certaines licences. Ainsi, les droits d’adaptation de Spider-Man au cinéma appartiennent à Sony Pictures, ce qui explique qu’il a fallu du temps avant de voir l’homme-araignée rejoindre le MCU — le studio a préféré pendant longtemps faire ses films dans son coin, aussi parce qu’il a un risque de perdre la licence s’il ne produit rien régulièrement.

Spiderman Spider-man
Spider-Man ne sera plus déchiré entre Netflix et Disney+. Sony Pictures a négocié des droits avec les deux.

Pour Sony, c’est une excellente nouvelle, car son catalogue et sa licence Spider-Man sont ainsi extrêmement bien valorisés — dans l’univers Marvel, l’homme-araignée est l’un des héros les plus appréciés du public. Et pour Disney, c’est aussi l’occasion de réunir tout le MCU sur sa plateforme, évitant ainsi certains « trous » dans la chronologie — le MCU compte deux films dédiés à Spider-Man, aujourd’hui.

Concernant le MCU, les films sur Spider-Man (Homecoming et Far From Home) sont sortis en 2017 et 2019. En 2021, doit également sortir No Way Home. Sony Pictures dispose aussi de droits avec Spider-Man : New Generation (qui n’intègre pas le MCU, mais qui exploite un thème très important de l’œuvre, le spider-verse, et met en avant un personnage aussi très apprécié, Miles Morales).

Par ailleurs, Sony Pictures n’a pas que des droits sur Spider-Man en tant que personnage. Le studio peut aussi produire des films issus de cet univers, mais qui ne portent pas sur lui directement. C’est ainsi qu’un film sur Venom a été tourné, qu’une suite avec Carnage a été teasée, et qu’il y aura bientôt au cinéma un film sur Morbius. Tous ces personnages ont pour particularité d’être des ennemis de l’homme-araignée.

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo