Indispensable pour jouer en ligne, le Xbox Live Gold devait subir une inflation. Peu de temps après l'officialisation, face à la colère des joueurs, Microsoft a préféré rétropédaler.

Le 22 janvier 2021, Microsoft publiait un communiqué qui prenait la forme d’une mauvaise nouvelle : la firme de Redmond y officialisait une augmentation du prix du Xbox Live Gold — abonnement indispensable pour jouer en ligne. En France, le mois devait passer à 8,99 euros (contre 6,99 euros) , le trimestre à 23,99 euros (contre 19,99 euros) et le semestre à 47,99 euros (nouvelle formule). Finalement, la multinationale a décidé de rétropédaler. 

« Nous avons commis une erreur aujourd’hui et vous avez eu raison de nous le signaler. Se rassembler pour jouer avec ses amis est un élément essentiel du jeu vidéo et nous n’avons pas répondu aux attentes des joueurs qui comptent dessus chaque jour. Par conséquent, nous avons décidé de ne pas augmenter le prix du Xbox Live Gold », annonce Microsoft. Phil Spencer, à la tête de la branche Xbox, s’est excusé pour cette annonce qui avait déçu beaucoup de joueurs. 

Le prix du Xbox Live Gold ne va pas changer

Microsoft avait effectivement commis une erreur, tout au moins dans le timing. En cette période où les gens aiment se réunir en ligne dans des jeux vidéo, faute de pouvoir le faire dans la vraie vie, augmenter le coût de cette opportunité n’est vraiment pas une bonne idée. Même s’il y avait une logique commerciale derrière : avec un Xbox Live Gold plus cher, Microsoft encourage implicitement à se tourner vers le Xbox Game Pass Ultimate. Facturé 12,99 euros par mois, cet abonnement réunit le Xbox Live Gold et des catalogues de jeux accessibles en illimité (Xbox, PC, mobile).

Néanmoins, après avoir provoqué la colère légitime des utilisateurs Xbox, Microsoft risque de faire leur bonheur : les free-to-play, comme Fortnite, seront désormais jouables en ligne sans avoir besoin de souscrire au Xbox Live Gold. Il s’agissait d’une anomalie : depuis toujours, les joueurs PC, PlayStation et Nintendo n’ont pas besoin de payer pour s’affronter sur le Battle Royale d’Epic Games.

Des voitures dans Fortnite // Source : Epic Games

En somme, au sortir de cet imbroglio, Microsoft a transformé une mauvaise nouvelle en bonne nouvelle.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo