Les comics Ms. Marvel sont à la fois rafraîchissants et intelligents. Le jeu vidéo Marvel's Avengers est fidèle à la personnalité lumineuse de Kamala Khan, comme à son origin story.

Kamala Khan est l’héroïne de Marvel’s Avengers, le jeu Square Enix de la rentrée 2020. Dans ce scénario développé par Crystal Dynamics, les Avengers (Thor, Iron Man, Black Widow…) sont devenus des parias en raison d’une catastrophe qu’ils n’ont pas réussi à éviter et dont ils sont tenus pour responsables : la libération de la substance tératogène, au contact de laquelle de nombreux humains se sont transformés en « inhumains » en obtenant des superpouvoirs. Kamala Khan est touché par cette métamorphose, elle devient alors Ms. Marvel et va chercher à rassembler les Avengers, à l’aide, d’abord, de Bruce Banner.

Si vous ne lisez pas les comics, ce sera probablement la première fois que vous avez affaire à Kamala. Elle n’est pas présente au cinéma ni en série (cette dernière est toutefois dans les cartons de Disney Plus, et c’est une excellente nouvelle). Voici ce que vous devez savoir d’elle et de la fidélité du jeu envers les comics.

Kamala Khan, alias Ms Marvel. // Source : Capture d’écran Numerama

Marvel’s Avengers est très fidèle aux comics

La version de Kamala Khan avec laquelle vous allez jouer dans Marvel’s Avengers est très fidèle aux comics dans lesquels elle apparaît, tant sur son origin story que sa personnalité.

Côté histoire, elle apparaît pour la première fois dans un opus dédié à Captain Marvel : et pour cause, Kamala Khan est une grande fan de Carol Danvers. C’est d’ailleurs de cette admiration que vient son propre pseudo, Ms. Marvel. Kamala Khan veut ressembler à Captain Marvel et s’en inspire dans la façon dont elle agit comme héroïne. Raison pour laquelle la chambre de Kamala, dans le jeu, est criblée de posters de Captain Marvel, et qu’elle y fait référence comme son mentor.

Son personnage est fan de comics depuis l’enfance. Elle écrit des fanfictions : raison pour laquelle le jeu démarre à une « convention » où les Avengers sont présents pour un concours de fanfictions. De manière générale, Kamala Khan conserve toujours un regard fasciné sur les super-héros et les super-héroïnes, même une fois qu’elle les a rejoints. Elle vit constamment sa meilleure vie en étant à leurs côtés et le fait savoir… tout le temps. Son enthousiasme est explosif, communicatif, et c’est un trait de personnalité parfaitement retranscrit de bout en bout dans Marvel’s Avengers.

La chambre de Kamala Khan… qui est fan de comics. // Source : Square Enix

Son origin story dans les comics est la même que dans le jeu, puisqu’elle devient inhumaine lors de la libération accidentelle de la substance tératogène. Les pouvoirs qu’obtient Ms. Marvel la rendent polymorphe. Elle peut changer d’apparence et, surtout, modifier son corps de manière élastique en agrandissant, rétrécissant, déformant tous ses membres. Elle a aussi un pouvoir d’autoguérison. En dehors de la polymorphie, tous ces pouvoirs sont bien présents dans le jeu, y compris la guérison comme capacité spéciale.

L’un des meilleurs comics Marvel

Peu après sa première apparition en 2013, Kamala Khan a eu droit à son propre arc et des volumes qui lui sont dédiés, dès 2014.

Son arrivée est marquante dans l’univers Marvel à plusieurs égards. Elle est d’abord la première héroïne musulmane à avoir sa propre histoire (ses parents sont d’origine pakistanaise, ils ont quitté Karachi et ont eu deux enfants aux États-Unis, Kamala est née dans le New Jersey). Ensuite, elle est tout bonnement l’un des meilleurs personnages récents Marvel. On ne peut que vous conseiller ne serait-ce que le tome 1 de ses aventures, édité en France chez Panini Comics, et qui a remporté le Hugo Award 2015 de la meilleure bande-dessinée.

Dans le jeu, comme dans les comics, Kamala Khan est enthousiaste et attachante. // Source : Capture d’écran Numerama

Kamala Khan n’est pas sans rappeler, parfois, Spider-Man à ses débuts (les deux personnages ont d’ailleurs déjà collaboré). Elle est lumineuse, follement intrépide. Ses scénarios dégagent une fraîcheur bienvenue, de l’humour à chaque planche, tout en restant écrits avec intelligence. Car derrière sa légèreté apparente, elle n’en demeure pas moins touchante. Son parcours initiatique est digne d’intérêt. Ms. Marvel saura par ailleurs trouver sa place auprès des Avengers : ce n’est clairement pas rien.

L’héroïne est donc rapidement attachante, aussi grâce à une mécanique d’identification permettant d’impliquer le lectorat : Kamala est une jeune fille « ordinaire » fascinée par les comics, et elle se retrouve soudain à en faire partie, à découvrir les avantages et inconvénients de ce monde. En fait, Kamala Khan, c’est nous. Et si cet agrément est génial dans les comics, c’est encore plus important dans un jeu vidéo. L’expérience au fil de Marvel’s Avengers n’en est que plus agréable, puisque l’immersion dans la campagne solo es décuplée par la personnalité de Ms. Marvel, dans laquelle on peut se fondre, au moins en adoptant facilement son point de vue sur les événements.

Si une adaptation libre d’un personnage peut également être une bonne chose, on apprécie d’avoir cette sensation que l’héroïne sort des comics et prend littéralement vie en images, dans le jeu. C’est également de bonne augure pour la future série : le potentiel narratif autour de Ms Marvel est enthousiasmant !

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo