Netflix était en pole position pour obtenir le roi des oscars lors de la cérémonie des Oscars 2020. C'est (encore) raté.

Les années se suivent et se ressemblent pour Netflix, qui attend toujours son immense consécration aux Oscars. Mais, comme lors des Golden Globes, la plateforme n’a pas empoché la statuette la plus convoitée. Cette année, Netflix partait avec pourtant de belles munitions en poche : Marriage Story et The Irishman étaient tous deux nommés dans la catégorie suprême. Pour un même résultat : ils ont échoué face à Parasite, la (belle) surprise des Oscars 2020.

À l’arrivée, Netflix n’a converti que 2 de ses 24 nominations lors du prestigieux événement. C’est une récompense de moins par rapport à l’an dernier, où Roma avait (un peu) percé. L’actrice Laura Dern a été sacrée pour son rôle dans Marriage Story tandis que le documentaire American Factory, centré sur une usine chinoise installée dans l’Ohio et produit par le couple Obama, a été remarqué. Irishman, l’un des favoris avec ses 10 nominations, constitue un immense échec. Il a tout du symbole d’un Cinéma qui refuse toujours de reconnaître Netflix en tant que tel.

Laura Dern dans Marriage Story // Source : Netflix

Netflix et les Oscars, ce n’est toujours pas ça

Que doit faire Netflix pour s’imposer, une bonne fois pour toutes, aux Oscars ? Nul ne le sait. Mais, de toute évidence, obtenir 24 nominations — le record cette année pour un studio — n’a pas suffi. Pas plus que de se tourner vers Martin Scorsese, pourtant un habitué des récompenses décernées par la sphère cinématographique. Son Irishman avait d’ailleurs tout du film capable de tout écraser avec sa réunion de deux icônes — Al Pacino et Robert De Niro — devant les caméras d’un réalisateur qui n’a plus rien à prouver. Face à la proposition la plus conventionnelle jamais proposée par Netflix, les votants n’ont pas bougé.

C’est à se demander si Netflix sera donc capable un jour de s’imposer au sein d’une industrie dont certains membres voient la plateforme et ses méthodes de distribution comme une menace à la consommation traditionnelle du cinéma (lire : dans une salle obscure). Pour Netflix, ce n’est pourtant pas faute de déployer, chaque année, des moyens considérables pour produire des contenus originaux. Et, pour ces Oscars 2020, il aurait dépensé quelques 70 millions de dollars dans la promotion de ses productions — selon les informations du New York Times publiées le 4 février. En 2019, on se souvient encore de la campagne de lobbying orchestrée pour faire gagner Roma. Elle a permis à Alfonso Cuarón d’obtenir l’Oscar du meilleur réalisateur mais n’a pas offert à Netflix celui du meilleur film.

Netflix ne réussit pas plus lors des Golden Globes, l’antichambre des Oscars qui se déroule quelques jours avant. Lors de l’édition 2020, la multinationale avait obtenu 34 nominations (son record), pour 2 petites récompenses à l’arrivée. Soit un ratio très faible.

L’évolution des nominations et victoires de Netflix aux Golden Globes // Source : Numerama

Partager sur les réseaux sociaux