La « marionnette » utilisée pour incarner The Child, le personnage surnommé Baby Yoda dans la série The Mandalorian, a coûté cher à fabriquer. Mais ce n'est rien par rapport à ce qu'il rapporte depuis en recettes commerciales.

Baby Yoda n’est pas seulement mignon ; il coûte aussi très cher. Le petit personnage le plus célèbre de la série The Mandalorian sur Disney+ aurait coûté près de 5 millions de dollars à fabriquer, a-t-on appris dans une interview que l’acteur Adam Pally a accordée à Entertainment Weekly le 11 janvier 2020.

Baby Yoda dans The Mandalorian // Source : Disney+/ Capture d’écran YouTube

L’acteur, qui joue un Scout Trooper dans le huitième et dernier épisode de la saison 1 dit avoir découvert la valeur de ce petit être mécanique lors du tournage d’une scène mémorable, dans laquelle il a dû frapper Baby Yoda à travers un sac.

Sur le tournage, Pally raconte avoir tapé un peu fort dans la « marionnette » : « La première fois que j’ai tourné la scène où je devais le frapper, je me souviens qu’ils ont crié ‘Coupez !’ », raconte-t-il, « et Jon [Favreau, le réalisateur], qui regardait la scène sur son écran, est descendu et m’a dit : ‘Je voulais juste que tu saches que c’est notre version ‘personnage’ de Yoda, et qu’il coûte, genre, 5 millions de dollars’. » Et le réalisateur aurait conclu : « Certes, je veux que tu le tapes, mais je voulais aussi que tu prennes ça en compte. »

L’acteur a ensuite rejoué la scène, plus calmement cette fois.

Deux techniciens pour faire bouger Bébé Yoda

La « marionnette » la plus perfectionnée, celle qui sert notamment à filmer les gros plans, a dû coûter très cher pour avoir l’air si « vraie ». Le célèbre réalisateur Werner Herzog l’a qualifiée en novembre dernier de « prouesse technologique » qui a «  fait fondre son cœur ». « Je ne sais pas vraiment pourquoi (…) quand vous le voyez sur le plateau de tournage, il vous donne envie de pleurer d’émotion », a-t-il continué.

Deux techniciens sont en effet nécessaires pour lui donner vie : l’un opère ses yeux et sa bouche, tandis que l’autre s’occupe de ses expressions faciales en général.

Le Bébé Yoda de The Mandalorian est immédiatement devenu culte, dès son apparition aux débuts de la série, sortie fin novembre 2019 pour le lancement de la plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) de Disney. Il a été conçu comme une véritable machine à cash pour la multinationale américaine, qui commercialise désormais de nombreux produits dérivés de sa petite figure aux grands yeux.

Au vu des potentielles recettes que Disney va engranger grâce à lui, les quelques millions de dollars qu’il a fallu dépenser pour que Baby Yoda prenne vie semblent en tout cas dérisoires. Rien que le premier jour de son lancement aux États-Unis, Disney+ a engrangé 10 millions d’abonnements à 6,99 dollars par mois. Les calculs sont plutôt bons.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo