Cats (2019) a tellement de problèmes d'effets spéciaux que le réalisateur a envoyé une nouvelle version aux salles de cinéma pour tenter d'améliorer rapidement les choses.

C’était censé être le film marquant de Noël outre Atlantique ; il est en train de devenir l’incarnation d’un fiasco dans l’histoire du cinéma. Cats, adapté de la célèbre comédie musicale d’Andrew Lloyd Webber, est devenu le premier long-métrage dont les effets spéciaux ont été retravaillés alors qu’il était déjà sorti en salles, selon les informations du Hollywood Reporter publiées le 21 décembre 2019.

Cats (2019) // Source : YouTube/Universal Pictures

La bande-annonce avait déjà soulevé beaucoup d’interrogations, lorsqu’elle est sortie six mois plus tôt, dévoilant une esthétique surchargée et des personnages poilus, mi-hommes, mi-chats, dont il était difficile de déterminer où l’acteur s’arrête et où l’image de synthèse (gênante) commence.

Puis le film est sorti, récoltant des critiques assassines de la presse anglophone (il a actuellement une note de 18 % sur Rotten Tomatoes), notamment pour ses effets spéciaux dérangeants : «  Les chats de Cats sont vraiment très gênants à regarder, du début à la fin », a ainsi asséné The Independent. D’autres spectateurs ont noté qu’il y avait même de grossières imperfections dans les finitions des images de synthèse : à plusieurs endroits, des mains humaines n’ont, par exemple, pas été « gommées » du rendu final.

Une nouvelle copie du film envoyée aux exploitants de salles

Pour y répondre, le producteur et réalisateur Tom Hooper a pris une décision unique dans le monde du cinéma ; renvoyer une nouvelle copie du film aux exploitants, qui contiendrait « des effets spéciaux améliorés », selon le Hollywood Reporter. Ils peuvent télécharger la nouvelle version du film via un serveur spécial depuis dimanche, tandis que d’autres recevront un disque dur avec le nouveau film d’ici mardi.

C’est la première fois que l’on entend parler d’un tel processus, qui est plus courant dans le monde du jeu vidéo : des « patchs » peuvent être implémentés pour corriger des bugs ou des problèmes. Récemment dans le cinéma, Paramount a été obligé de revoir complètement le design de son personnage Sonic, après la levée de boucliers de fans lors de la découverte de la première bande-annonce en mai 2019. Le studio aurait dépensé 5 millions de dollars pour que Sonic soit moins « réaliste » (et bizarrement poilu), mais le film n’est pas encore sorti en salles, ce qui limite la casse — il semblerait que seule la bande-annonce avait été vraiment terminée.

Cats (2019) sort le 25 décembre en France, et devrait donc être diffusé dans sa nouvelle version. À voir s’il est vraiment mieux ainsi.

Partager sur les réseaux sociaux