Pokémon Company cherche à retrouver celles et ceux qui ont fait fuiter des informations sur Pokémon Épée et Bouclier avant la sortie. L'entreprise demande notamment d'assigner à comparaître 4chan et Discord pour obtenir leur aide.

Début novembre, en se baladant sur les forums Discord et 4chan, on pouvait tomber nez à nez avec des images non officielles de Pokémon Épée et Bouclier (tirées du guide stratégique). Cette fuite, survenue une grosse dizaine de jours avant la sortie du jeu, n’a pas du tout été au goût de Pokémon Company. La multinationale, qui ne plaisante pas avec les leaks et sa propriété intellectuelle, a lancé une action en justice afin d’identifier les individus à l’origine de ces partages, a rapporté Forbes le 25 novembre.

Les avocats en charge du dossier estiment que les coupables ont causé des « dégâts irréparables », notamment en perturbant le lancement de Pokémon Épée et Bouclier. Numerama peut confirmer que cela a eu des conséquences du côté de la presse : cette fuite a empêché plusieurs médias de recevoir le jeu en temps et en heure pour proposer un test le jour se sa sortie.

Pokémon Épée et Bouclier // Source : Pokémon Company

Pokémon Company part à la chasse aux « leakeurs »

Pokémon Company aurait déjà mis la main sur quatre comptes Discord supposément liés au leak. Mais, les personnes étant protégées par des pseudos, elles n’ont pas encore été identifiées. Dans le document judiciaire, on peut lire que l’entreprise « demande l’autorisation d’assigner » assigner Discord et 4Chan à comparaître pour qu’ils aident dans l’enquête (le tribunal doit valider cette volonté). Elle a par ailleurs fait appel à des experts pour traquer les chenapans.

La mission de Pokémon Company pourrait être à la limite de l’impossible si les malfrats ont pris des précautions au moment de publier leurs images (par exemple en utilisant un PC situé à l’extérieur de chez eux). L’un des quatre utilisateurs Discord pourrait être celui qui était en possession desdites images, fournies aux trois autres qui les auraient ensuite publiées (ou qui auraient aidé à les publier).

Pokémon Company n’est pas la seule entreprise à saisir la justice pour faire valoir ses droits face à des fuites. Il y a quelques semaines, Epic Games a attaqué un joueur qui avait fait fuiter des informations sur le chapitre 2 de Fortnite. De toute évidence, les éditeurs et développeurs n’aiment pas que l’on gâche leurs surprises : cela nuit à un plan de communication prévu longtemps à l’avance.

Partager sur les réseaux sociaux