Le tant attendu Diablo 4 pourrait être enfin officialisé à l'occasion de la BlizzCon 2019. Une publicité mentionnant son existence a été diffusée dans un magazine allemand.

Alors qu’il est actuellement dans la tourmente après la disqualification d’un joueur professionnel d‘Hearthstone, Blizzard a une BlizzCon à préparer (1er et 2 novembre 2019). Et, durant son événement annuel, il pourrait officialiser le tant attendu Diablo 4. En tout cas, un indice tend à confirmer l’annonce imminente du projet : l’apparition d’une publicité dans un magazine allemand.

Un copieux artbook, en partie écrit par Robert Brooks, scénariste chez Blizzard, contiendrait donc des centaines d’illustrations sur Diablo, Diablo 2, Diablo 3 et… Diablo 4. Simple emballement de la rédaction ? Possible. Baptisé The Art of Diablo, l’ouvrage sera disponible à la fin du mois de novembre prochain selon Amazon France. La branche allemande le date au 3 novembre, soit le lendemain de la BlizzCon 2019. Cette supposée fuite corrobore une rumeur parue en juin dernier. Le livre est bien réel, comme l’atteste une recherche par son numéro ISBN.

Enfin le moment pour Diablo 4 ?

Blizzard Entertainment a toutes les raisons de lever le voile sur un Diablo 4. Au-delà de l’âge de son prédécesseur, sorti en 2012 sur PC et porté jusqu’à la Nintendo Switch, la firme américaine a jeté un froid, lors de la BlizzCon 2018, en présentant Diablo Immortal (une adaptation sur mobile). À l’époque, des bruits de couloir indiquaient qu’un teaser de Diablo 4 était bel et bien au programme mais que Blizzard avait rétropédalé au dernier moment. Aujourd’hui, tout est peut-être enfin prêt pour l’annonce tant attendue.

Fuite Diablo IV // Source : Twitter

Il reste maintenant à définir la forme (un hack’n’slash à l’ancienne ou une structure plus proche d’un Dark Souls ?) et les plateformes concernées (Switch, Xbox Scarlett et PlayStation 5 en plus du PC ?). Les réponses sont attendues d’ici une dizaine de jours, sachant que Blizzard Entertainment a d’autres choses dans ses tiroirs pour sa grand messe. À l’arrivée, nous n’avons qu’une seule certitude : la saga Diablo est loin d’être morte et enterrée.

Partager sur les réseaux sociaux