Par le biais d’une courte vidéo destinée à la communauté, Blizzard a annoncé travailler sur plusieurs projets Diablo. Hype is coming.

Blizzard Entertainment est très attaché à ses licences. Et si, ces dernières années, Overwatch a pris énormément de place dans l’actualité du géant américain, les marques Warcraft, Diablo et StarCraft n’ont pas été oubliées. Preuve en est avec cette courte vidéo publiée sur les réseaux sociaux le 8 août 2018, où l’on apprend que « plusieurs projets Diablo » sont en préparation.

Dans son message concis, Brandy Camel, community manager, confirme que la franchise n’est pas morte et fait même du teasing en précisant que Blizzard aura quelque chose à montrer d’ici la fin de l’année. S’agirait-il de Diablo IV ?

Diablo n’est pas mort

Avec ce message énigmatique, qui marque la fin d’une période de silence, Blizzard Entertainment ne manquera pas d’agiter les forums jusqu’à la prochaine prise de parole. Elle pourrait avoir lieu à la gamescom (peu probable), sinon à la BlizzCon (2-4 novembre 2018).

En attendant, on peut spéculer sur les « projets Diablo » mentionnés, sachant que « certains vont prendre plus de temps que d’autres. » Pêle-mêle, il serait possible de tabler sur un portage de Diablo III sur Switch, une extension majeure, le remake d’un ancien opus, un nouveau personnage, un immense projet inédit (exemple : un MMORPG World of Diablo) et, bien sûr, Diablo IV.

Dans tous les cas, grâce à la page Offres d’emploi du site officiel, on sait que Blizzard recherche plusieurs talents pour travailler sur un « projet non annoncé » lié à Diablo. Six ans après le lancement du troisième épisode, on n’a rarement été aussi proche d’avoir du sang neuf au sein de la saga de hack’n’slash. 

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.