La suite immédiate pour Blizzard ne sera pas StarCraft. Un projet basé sur cette licence a été annulé. En revanche, c'est en direction de Diablo 4 et Overwatch 2 que le groupe concentre ses efforts.

Il n’y aura pas d’avenir immédiat pour StarCraft. À l’heure des arbitrages, Blizzard a préféré concentrer ses ressources sur l’avenir de deux autres séries vidéoludiques à succès : Diablo et Overwatch. C’est ce que rapporte le très bien informé Kotaku le 6 juin 2019, s’appuyant sur des indiscrétions au sein du studio. Tant pis pour celles et ceux qui espéraient bientôt remettre les pieds dans le secteur de Koprulu.

À la place d’un nouveau jeu se déroulant dans l’univers de StarCraft, donc, les fans de l’éditeur américain auront droit à la place à un « Diablo 4 » et un « Overwatch 2 » — c’est comme cela que nos confrères en parlent. Gare néanmoins à ne pas surinterpréter cette numérotation, qui pourrait n’être que provisoire. En outre, il est plausible qu’elle traduise des réalités très différentes pour chacun de ces jeux.

Overwatch 2 ?

Ainsi, en ce qui concerne Overwatch, il ne serait pas question d’un nouveau titre en tant que tel, mais plutôt d’enrichir significativement sa partie PVE. Overwatch est un jeu de tir compétitif en équipe et en vue subjective, en six contre six. C’est ce qu’on appelle du PVP : Player Versus Player (soit JCJ : Joueur Contre Joueur). À l’inverse, le PVE (Player Versus Environment, soit JCE : Joueur Contre Environnement) désigne un adversaire qui est contrôlé par le jeu.

Blizzard

En règle générale, les modes de jeu en PVE contiennent des éléments scénaristiques pour rendre plus attrayantes les parties, en les enchâssant dans un récit. Il est vrai que Blizzard a proposé au fil du temps quelques séquences PVE dans Overwatch, de manière à raconter l’histoire des personnages, mais c’est très marginal par rapport au PVP, qui demeure de loin le mode de jeu principal.

En clair, il ne faut sans doute pas interpréter cet « Overwatch 2 » comme la suite ou le successeur d’Overwatch, mais plutôt comme son prolongement. Ce sera sans doute une sorte d’extension orientée PVE, c’est-à-dire avec une trame scénaristique à explorer en solo ou en coopération avec d’autres joueurs. Par la suite, Blizzard pourrait continuer à l’enrichir avec de nouvelles missions.

Développer un vrai Overwatch 2 ne paraît pas avoir grand sens. Blizzard a déjà fort à faire pour garder attractif le titre actuel. En outre, cela pourrait aussi chambouler toute la partie esport, dont le développement se poursuit (et dont le succès à long terme reste incertain) S’il y a des changements à apporter, ce sera par des patchs d’équilibrage pour ajuster les mécaniques de jeu, par en repartant de zéro (ou presque).

La mise en place d’un mode vrai mode PVE pourrait en revanche redynamiser Overwatch, en attirant un nouveau public ou faire revenir une communauté qui s’était éloignée du titre par lassitude. Cela pourrait indirectement bénéficier au jeu de base, en lui apportant du sang neuf. Le risque, toutefois, pour Blizzard serait de radicalement transformer le jeu et que le PVE prenne le pas sur le PVP.

Paris cinématique Overwatch
Les cinématiques servent aussi à raconter l’histoire d’Overwatch. // Source : Blizzard

Diablo 4 ?

Concernant Diablo 4 en revanche, il y a assez peu de doute sur le fait qu’il s’agira, cette fois, d’une vraie suite. La sortie de Diablo 3 remonte déjà au mois de mai 2012. Si l’on tient compte de l’extension Reaper of Souls, la dernière grande mise à jour du jeu remonte à mars 2014 (il y a eu certes de nombreuses mises à jour depuis cette date, mais aucune n’a eu l’importance d’une extension).

Blizzard a admis l’été dernier que ses équipes travaillent sur plusieurs jeux vidéo liés à cette licence. Lors de la dernière BlizzCon, qui s’est déroulée début novembre 2018, le studio n’a toutefois pas annoncé Diablo 4 (il avait préalablement prévenu le public). À la place, il a présenté un jeu vidéo pour mobile, Diablo Immortal, qui a reçu un accueil du public absolument désastreux.

Diablo Immortal cinématique
Un extrait de la cinématique sur Diablo Immortal. // Source : Diablo

Lors de la BlizzCon 2018, des bruits de couloir ont laissé entendre que Blizzard a failli diffuser un premier teaser autour de Diablo 4, mais qu’il a fini par rétropédaler au tout dernier moment, parce qu’il n’aurait rien eu de plus à montrer — ou trop peu. Si c’est le cas, peut-être Blizzard regrette-t-il son choix aujourd’hui : cela aurait pu éventuellement mieux faire passer la pilule du jeu mobile.

En interne, Diablo 4 est identifié sous le nom de code de Fenris. La version actuelle du projet est en développement depuis 2016 et, aux dernières nouvelles, il est toujours question d’un affichage en perspective isométrique (bien que, toujours selon Kotaku, des réflexions existent et des tâtonnements ont lieu chez Blizzard pour une approche à la Dark Souls, avec une caméra au niveau de l’épaule du héros).

Ce qui est certain, c’est que le hack’n’slash de Blizzard ne sortira pas avant 2020, le jeu n’étant de toute façon même pas encore annoncé. Une annonce lors de la prochaine BlizzCon, en novembre 2019, aura très vraisemblablement lieu : on n’imagine pas Blizzard manquer ce rendez-vous, surtout face au très net mouvement de mauvaise humeur de sa communauté l’an dernier.

Crédit photo de la une : Rafael Nepô

Partager sur les réseaux sociaux