Le hashtag #SaveTheOA a dépassé les frontières du Web. Les fans qui veulent sauver leur série Netflix se mobilisent jusque dans la rue.

Netflix ne s’attendait probablement pas à une telle mobilisation lorsqu’il a annoncé l’annulation des prochaines saisons de la série The OA. Comme l’a raconté Wired ce 28 août, les fans mènent une campagne sans précédent pour sauver ce contenu.

C’est le 5 août 2019 que Netflix a annoncé la nouvelle de l’annulation de la série, après deux saisons. Thriller surnaturel, elle s’était avérée particulièrement captivante, et ce dès la saison 1. Il avait ensuite fallu attendre pas moins de 2 ans pour une autre saison.

Phyllis Smith dans The OA

La plateforme avait expliqué être « très fière » des 16 épisodes diffusés, mais visiblement pas suffisamment pour pour poursuivre la série. Elle n’avait peut-être pas attiré suffisamment de spectateurs pour sa 2e saison et Netflix est particulièrement attentif à ses audiences.

Du hashtag au flashmob

Pour sauver leur série préférée de ce funeste sort, les fans de The OA se sont largement mobilisés. Sur Change.org, une pétition a été signée par plus de 80 000 personnes. Ils espèrent un destin à la Brooklyn Nine-Nine : aussitôt annulée par Fox, la série a été reprise par NBC, grâce à la mobilisation des spectateurs.

Ils ont aussi créé un hashtag, #SaveTheOA, qui a pris d’importantes proportions.

Contrairement à d’autres hashtags destinés à sauver des séries, celui-ci a été suivi de manifestations physiques. Cette semaine, un flash mob a été effectué à Times Square à New York. Un panneau d’affichage géant avait été acheté à l’occasion grâce à une cagnotte GoFundMe (5 000 dollars en 24 heures). Les fans y ont fait figurer leur hashtag.

La semaine précédente, c’est à Los Angeles, devant les locaux de Netflix, que des fans s’étaient regroupés avec des panneaux. On pouvait y lire le message suivant : «  les algorithmes n’ont pas d’histoire. Les humains si », en référence à l’attention que porte la plateforme à ses chiffres d’audience. Un amateur de The OA a même entamé une grève de la faim.

Une série-symbole

Ce qui différencie cette mobilisation des précédentes, c’est aussi le fait que des personnes qui n’ont jamais regardé la série y participent. Comme l’explique Wired, la série Netflix est devenue un véritable symbole malgré elle. Elle représenterait tous ces contenus que la plateforme ne met pas suffisamment en avant. Alors qu’elle fait des campagnes de promotion spectaculaires pour La casa de papel ou multiplie les annonces pour Stranger Things ou 13 reasons why, Netflix aurait un peu trop délaissé d’autres séries. Elles n’auraient de fait pas pu bénéficier d’une audience suffisante, d’où ensuite l’annulation.

Netflix est aussi accusé de donner trop d’importance aux chiffres. Ceci est en fait assez logique, puisque la plateforme reste une entreprise dont l’objectif premier est de faire du profit. Une série coûte très cher à produire et la firme n’a pas intérêt à continuer de le faire si les audiences ne sont pas à la hauteur de ses espérances.

Cela déçoit les fans de The OA qui appréciaient la série pour son côté atypique mais aussi pour la diversité qu’elle donnait à voir. Elle contenait par exemple des personnages LGBT forts, ou évoquait des sujets comme la santé mentale encore peu abordés.

D’autres séries ont subi le même sort, comme Sense8. Cette dernière cependant, avait eu droit (notamment grâce à la mobilisation des fans) à un dernier long épisode pour clôturer l’histoire. The OA ne connaîtra visiblement pas le même sort. Ce jeudi 29 août, Variety a fait savoir qu’il n’y aurait pas de téléfilm pour raconter la fin de la série.

Le média raconte que les créateurs de The OA, Brit Marling et Zal Batmanglij, avaient émis cette possibilité. Seulement, ils comptaient au départ sortir 5 saisons au total. Selon eux, un téléfilm serait bien trop court pour leur permettre de raconter tout ce qu’ils avaient envie de raconter. Ils préfèrent laisser les spectateurs imaginer la suite qu’ils voudraient.

Partager sur les réseaux sociaux