La plateforme de streaming vidéo a été vivement critiquée pour avoir détourné l'ancienne chaîne de Ninja, le vidéaste qui a récemment quitté la plateforme pour celle de Microsoft.

Les internautes qui se sont rendus sur l’ancienne chaîne de Ninja sur Twitch dimanche 11 août ont eu une bien mauvaise surprise. Non seulement la page, qui compte 14,5 millions d’abonnés, faisait la promotion d’autres chaînes de vidéastes sur la plateforme de streaming, mais la toute première diffusait ouvertement de la pornographie.

Le youtubeur Keem a été l’un des premiers à partager une capture d’écran où l’on voit clairement qu’il s’agit d’une scène à caractère pornographique — nous l’avons floutée ci-dessous.

La chaîne Twitch de Ninja le 11 août // Source : Twitter/KEEMSTAR

Ninja a quitté Twitch le 2 août dernier. Le streamer de Fortnite le plus célèbre a été débauché par la concurrence, sur la plateforme Mixer de Microsoft. En cinq jours, un million d’abonnés l’avaient déjà suivi. Aujourd’hui, il compte 1,5 million d’abonnés.

« Ils ne font ça pour personne d’autre »

Cette décision — probablement motivée par un gros chèque — signifie qu’il a cessé d’alimenter son ancienne chaîne Twitch, sur laquelle il diffusait ses parties en direct depuis 8 ans. Lorsque des vidéastes choisissent d’abandonner Twitch, l’URL de leur chaîne renvoie d’habitude vers une page de profil classique, sans vidéo en direct. Or, Ninja a remarqué que la sienne, l’une des plus suivies de la plateforme, avait subi un traitement différent : elle était utilisée pour faire la promotion d’autres chaînes.

« Ils ne font ça pour personne d’autre », s’est énervé Tyler « Ninja » Blevins dans une vidéo mise en ligne sur son compte Twitter officiel le 11 août au soir. «  Même quand il s’agit d’autres streamers qui ont signé chez d’autres plateformes concurrentes, leur chaîne n’a pas été touchée. C’est juste le cas pour la mienne. » En effet depuis plusieurs jours, Twitch affichait des messages à visée humoristique comme «  le joueur que vous recherchez est dans un autre château », en référence à la phrase culte de Mario. « Mais allez jeter un œil à ces autres chaînes populaires. »

Au-delà du contenu pornographique qui est apparu, c’est surtout l’aspect opportuniste des actions de Twitch (qui appartient à Amazon) qui a exaspéré le joueur américain de 28 ans. Vu que sa chaîne est très suivie, il est évident que des abonnés de Ninja viennent encore régulièrement visiter sa page, espérant trouver du nouveau contenu — lorsque l’on s’y rend, on peut d’ailleurs voir que le chat est encore très actif. En transformant sa page pour promouvoir d’autres joueurs de Fortnite, Twitch a donc essayé de capitaliser gratuitement sur sa popularité, sans son accord. « Ils utilisent ma marque, et je ne peux rien faire », a asséné Ninja.

Après son coup de gueule sur Twitter, il a finalement eu gain de cause : la chaîne est revenue à la normale.

La chaîne revenue à la normale le 12 août 2019 // Source : twitch.tv/ninja

Mise à jour de 17h : Emmett Shear, le CEO de Twitch, a présenté ses excuses à Ninja dans une série de tweets publiés le 12 août 2019, et a précisé avoir « suspendu » la promotion d’autres vidéastes le temps de l’investigation interne. Il n’est donc pas dit que les contenus promotionnels ne reviennent pas un jour.

Crédit photo de la une : Capture Twitter/Ninja

Partager sur les réseaux sociaux