Il n'y a pas eu que des merveilles en cette année 2018. Faisons le point sur les jeux qui n'ont pas été à la hauteur de nos attentes.

Malheureusement, il ne peut pas y avoir que des réussites dans une année de jeux vidéo. Si les immenses ratés sont de plus en plus rares à mesure que le marché se stabilise, il reste encore quelques vilains petits canards qui méritent d’être pointés du doigt.

Notez qu’il ne s’agit pas d’un classement allant du pire au tout juste médiocre, simplement d’une liste de cinq titres qui ont déçu pour une ou plusieurs raisons. Selon nous, ils peuvent être oubliés face à certaines productions bien plus réussies.

Just Cause 4 – PS4, Xbox One & PC

Just Cause 4 // Source : Square Enix

Passées les premières heures de défouloir, que reste-t-il de Just Cause 4  ? Un scénario risible, des limites évidentes (on ne peut toujours pas tout détruire) et cette impression de ne pas accomplir grand-chose. En prime, ce jeu édité par Square Enix pique les yeux. Il serait grand temps de se remettre en question et faire une (vraie) révolution.

Lire notre test de Just Cause 4

Far Cry 5 – PS4, Xbox One & PC

Far Cry 5 // Source : Ubisoft

À l’instar de Just Cause, Far Cry est une licence qui gagnerait à se renouveler. On retrouve d’ailleurs les mêmes tares, notamment cette impression de rejouer encore et toujours à la même chose. Loin d’être abouti techniquement, Far Cry 5 recycle les forces de Far Cry 3, à commencer par cette bande de méchants forts en gueule. On y voit donc un sacré manque d’audace et ce n’est pas le stand-alone à venir qui va nous faire changer d’avis.

Lire notre test de Far Cry 5

Darksiders III – PS4, Xbox One & PC

Darksiders III // Source : THQ Nordic

En quelque sorte, Darksiders III est un crève-cœur : après deux épisodes surprenants et très réussis, la franchise ne s’est pas remise de la mort de THQ, son éditeur original. Sorti trop tard, revenu de l’enfer, Darksiders III apparaît dès les premières secondes comme une expérience fauchée, avec des ambitions réellement revues à la baisse. Il n’y a plus qu’à espérer un Darksiders IV mieux loti pour éviter de boucler la boucle avec une impression d’immense gâchis.

Lire notre test de Darksiders III

Wolfenstein II : The New Colossus – Switch

Wolfenstein II : The New Colossus sur Switch

La version Switch de Wolfenstein II : The New Colossus n’est pas un flop à proprement (après tout, le FPS de Bethesda était dans notre top 2017). Mais elle vient pointer du doigt la légitimité de certains portages sur la console de Nintendo. Si on peut louer la générosité des éditeurs pour alimenter son catalogue, on peut parfois se questionner sur la faisabilité au sens strict. Dans le cas de Wolfenstein II : The New Colossus, on touche les limites : trop gourmand, le FPS se transforme parfois en bouillie de pixels sur l’écran de la Switch, qui plus est noyée dans un rendu trop flou. En bref, la fausse bonne idée n’est jamais très loin.

Lire notre test de Wolfenstein II : The New Colossus

Fallout 76 – PS4, Xbox One & PC

Fallout 76 // Source : Bethesda

Fallout 76 est une vraie catastrophe. En passant à un format un peu plus MMO, le RPG de Bethesda ne transforme pas l’essai. Paralysé par une structure alambiquée (la carte est vide, le multijoueur mal fait), pas aidé par des graphismes datés et déjà bradé par les e-commerçants, Fallout 76 va avoir besoin d’une bonne dose de mises à jour pour convaincre les joueurs de se plonger dans son univers post-apocalyptique. Même le sac de l’édition collector a été loupé par Bethesda

Lire notre test de Fallout 76

Crédit photo de la une : Bethesda

Partager sur les réseaux sociaux