En tête du marché des consoles de jeux, la PlayStation 4 se dessine désormais dans une gamme complète reposant sur un catalogue d'expériences immense. Il y a même de la réalité virtuelle au programme. Mais comment bien se lancer dans l'univers Sony en 2018 ? Pas de panique, on vous guide.

Comme la Xbox One, la PS4 fête ses cinq ans cette année. Cinq ans durant lesquelles la console de Sony a régné d’une main de maître. Grâce à une architecture très orientée sur le jeu, un lancement réussi, une communication maîtrisée de bout en bout (ce qui n’était pas le cas avec la PS3) et un catalogue d’exclusivités varié et qualitatif, la PS4 bat des records et continue de se vendre comme des petits pains. Repoussant l’échéance de la PS5

En prime, la machine japonaise se paie le luxe d’être la seule à proposer de la réalité virtuelle grâce à l’ajout du casque PlayStation VR. Ayant déjà eu droit à un ravalement de façade avec une déclinaison Slim n’ayant jamais officiellement été nommée ainsi, la PS4 s’inscrit par ailleurs dans une gamme à la faveur d’un modèle Pro plus puissant et en phase avec les standards actuels.

Parce que la PlayStation 4 est une console très bien installée dans les rayons, nous vous aidons à faire les bons choix en matière d’accessoires et de jeux.

PS4 ou PS4 Pro ?

PS4 ou PS4 Pro ? C’est un vrai dilemme qui se pose. D’autant que la différence de prix n’est pas aussi marquée, en comparaison, qu’entre une Xbox One S et une Xbox One X. Mais, là encore, tout est une question d’équipement : une PS4 suffit largement avec un téléviseur 1080p alors qu’une Pro se justifie sans problème dans un environnement 4K.

PS4

L'essentiel

Passée sous la barre des 300 euros, la PS4 est un excellent rapport qualité/prix : un produit mature avec une interface simple et le strict nécessaire pour jouer. Si elle n’a pas de lecteur UHD, elle est quand même compatible HDR. Son point fort ? Un catalogue de jeux à nul autre pareil. Sa faiblesse, que l’on peut relativiser, par rapport à la concurrence ? Elle est moins à l’aise dans le multimédia. 

PS4 Pro

La presque 4K

Plus puissante — et plus moche —, mais tout aussi bruyante, la PlayStation 4 Pro représente le haut du panier chez Sony. Comme sa grande sœur, elle n’est pas la meilleure dans le multimédia (elle ne lit même pas les disques UHD alors que la PS3 fut un formidable porte-étendard pour les Blu-ray), mais tient la corde quand il s’agit de bien afficher les jeux. Sans promettre de la 4K native, la PS4 Pro parvient à mettre quelques baffes visuelles. Et elle ne coûte que 100 euros de plus qu’une version standard. 


Gare à la manette officielle

DualShock 4 officielle

Le choix par défaut

La DualShock 4 n’est certainement pas le point fort de la PlayStation 4, même si les choses se sont grandement améliorées depuis le lancement en novembre 2013. À l’époque, on pouvait trouver des photos de la manette avec des sticks très abîmés. Sony a revu sa copie depuis, malgré une qualité, une finition et une ergonomie toujours très inférieures à la concurrence. Mais toujours est-il que l’on peut difficilement conseiller autre chose dans cette gamme de prix, les solutions non officielles étant encore moins bien loties. À souligner le choix en matière de coloris. 

Nacon Revolution Pro Controller 2

Le choix pro

L’alternative, plus onéreuse, se nomme le Pro Revolution Controller. Il est conçu par Nacon et s’impose comme un excellent pad pour les joueurs exigeants — même s’il faut préférer les sticks asymétriques (comme sur les manettes Xbox) et ne pas être allergique au fil. Autrement, on peut personnaliser le poids et configurer divers profils en passant par un logiciel dédié. Par rapport à la première génération, la deuxième apporte le port USB-C. 

 


Les accessoires essentiels (ou non)

Abonnement PlayStation Plus

L'abonnement indispensable

Le Playtation Plus se montre vite indispensable pour qui veut profiter de sa PS4. Il est obligatoire pour jouer en ligne, permet de bénéficier de réductions supplémentaires sur le PlayStation Store et de bénéficier d’un espace de stockage dans le cloud (10 Go). Enfin, chaque mois, Sony offre une sélection de jeux à ses membres Premium. Ce n’est pas toujours Byzance, mais, parfois, le constructeur lâche de très gros jeux. 

Le casque audio officiel

Le bon son

Dans certaines situations, un casque s’avère indispensable. C’est concrètement le cas quand on a l’habitude de s’organiser des sessions nocturnes susceptibles de nuire aux autres. Pour les intéressés, Sony commercialise ses propres accessoires, dont la version Gold est sans-fil et simule un rendu 7.1. Il dispose même d’une application compagnon qui permet de choisir différents modes adaptés à différents genres. Petit bonus : son confort épouse parfaitement celui du PlayStation VR.

Le PlayStation VR

La VR en toute simplicité

Voilà un accessoire de luxe qui coûte autant qu’une PlayStation 4 normale mais peut intéresser celles et ceux qui désirent voir le jeu vidéo sous un angle tout autre. Loin d’offrir l’expérience VR la plus belle (le HTC Vive fait mieux, mais à un autre prix), le PlayStation VR se distingue en revanche par son côté plug’n’play et son ergonomie sans faille. Un achat qui peut se réfléchir et se justifier de plus en plus à mesure que les jeux, disons les applications, inondent la boutique en ligne. Il y a à boire et à manger, mais, par exemple, on peut intégralement jouer à Resident Evil 7 : Biohazard en réalité virtuelle. Frissons et immersion garantis.

Notez quand même qu’il vaudrait mieux adjoindre au PlayStation VR un duo de PlayStation Move, augmentant toujours un peu plus la facture finale. On le dit et on le répète : la réalité virtuelle est encore aujourd’hui un luxe. Que ce soit sur PS4 ou ailleurs.


Quels jeux faut-il acheter à tout prix ?

Uncharted 4 : A Thief’s End

La brillante conclusion

Franchise née sur PlayStation 3, Uncharted n’a fait que prendre du galon d’épisode en épisode. Et alors qu’on la croyait transcendée une bonne fois pour toutes avec le troisième opus paru sur la génération précédente, Naughty Dog a décidé d’en faire une tétralogie et de la conclure en beauté. Touchant, divertissant et d’une beauté sans faille, Uncharted 4 : A Thief’s End est tout sauf la suite de trop. C’est la conclusion qui marque les esprits. Une bonne fois pour toutes.

Horizon : Zero Dawn

La vitrine HDR

Après une série de FPS au mieux correcte, Guerrilla Games a franchi un sacré cap avec Horizon : Zero Dawn, une licence inédite qui s’affirme d’entrée dans le catalogue de la PS4. Sublime visuellement (vitrine pour le HDR) et relativement bien écrit pour un jeu en monde ouvert, l’aventure de l’héroïne Aloy est incontournable.

God of War

Le chef d'œuvre

Les fans de la marque PlayStation connaissent bien God of War. On parle d’une série née sur PlayStation 2 il y a quand même plus de dix ans. Sur PS4, le charismatique Kratos entame un deuxième chapitre de sa carrière : après avoir vidé l’Olympe, il veut rouler sa bosse dans la mythologie nordique. Jamais tranquille, il embarque, accompagné de son fils, pour un énième voyage loin de tout repos. Un vrai chef-d’œuvre qui réussit tout ce qu’il entreprend.

Partager sur les réseaux sociaux