La PlayStation 4 est devenue la quatrième console de salon à franchir la barre symbolique des 100 millions d'exemplaires vendus.

Ce n’était plus qu’une question de temps : la PlayStation 4 est devenue la quatrième console de salon à franchir le cap des 100 millions d’unités vendues. Une performance qu’on n’avait plus observée depuis la Wii, et qui rappelle la puissance de la marque PlayStation dans le monde.

Dans le bilan financier publié par Sony le 30 juillet 2019, on découvre que la console, qui fêtera ses six ans d’existence en novembre prochain, parvient à maintenir un rythme de croisière inouï. Durant le premier trimestre, elle a ajouté 3,2 millions d’unités à son parc installé — soit autant qu’en 2018. Sur ce point, elle fait mieux que la Switch et ses 2,13 millions de ventes.

La PlayStation 4 n’a pas perdu de temps

La PlayStation 4, qui est donc la troisième console de salon de Sony à franchir la barre des 100 millions, peut se targuer d’être la plus rapide à l’avoir fait. Alors que la PlayStation 2 a eu besoin de cinq ans et neuf mois pour réaliser cette performance, la PS4 a mis deux mois de moins. Comme le souligne l’analyste Daniel Ahmad de chez Niko Partners, il faudra néanmoins surveiller la Switch de près : à date, elle est dans le sillage de la PS4.

La PlayStation 4 a franchi un autre cap ces dernières semaines : celui du milliard de jeux écoulés, ce qui donne une moyenne de dix titres par console. Sony devra faire mieux sur le PlayStation Plus, dont les chiffres restent stables de trimestre en trimestre. Aujourd’hui, on compte 36,2 millions d’abonnés (contre 36,3 millions deux périodes en arrière).

Malgré toutes ces bonnes nouvelles, la multinationale a décidé de revoir ses prévisions à la baisse. Elle ne s’attend plus à vendre que 15 millions de PlayStation 4 d’ici au 31 mars 2020 — contre 16 initialement. Absent à l’E3, Sony ne table pas sur une grosse fin d’année alors que les yeux sont déjà rivés sur la future génération.

PlayStation 4 ‘Days of Play’ // Source : Sony

Partager sur les réseaux sociaux