Furiosa : Une saga Mad Max est le cinquième film de l’univers imaginé par George Miller, démarré en 1979. Faut-il se soucier d’une chronologie claire ? Non. Pas plus que le cinéaste, en réalité.

En 1979, le premier film Mad Max sort. Plus de 40 ans après, George Miller n’a toujours pas lâché l’affaire. Même s’il a fallu attendre des décennies avant de découvrir le « reboot » Mad Max: Fury Road (2015), après une trilogie initiale réalisée sur un laps de temps plutôt court (six ans). Furiosa : Une saga Mad Max, au cinéma depuis le 22 mai, est un prologue à Fury Road, ce qui amène toujours plus de confusion à une possible cohérence au sein de la saga.

Le fait est que George Miller a dû repenser énormément de choses entre la trilogie initiale (qui avait une chronologie relativement bien établie) et Mad Max: Fury Road. Le remplacement de Mel Gibson par Tom Hardy dans le rôle-titre en est le symbole parfait. Et les 30 ans qui séparent les troisième et quatrième films ont remis à plat le tissu narratif de l’univers (le moment où les bombes nucléaires ont été lâchées notamment). Si vous aimez vous triturer l’esprit, on vous conseille cette tentative d’éclaircissements.

Furiosa : Une saga Mad Max // Source : Warner Bros.
Furiosa : Une saga Mad Max // Source : Warner Bros.

George Miller se fiche de la cohérence chronologique dans ses films Mad Max

Comme l’indique la première bande-annonce, Furiosa : Une saga Mad Max se situe 45 ans après ce qu’on peut appeler l’apocalypse. Dans la trilogie originale, elle serait advenue entre les films 2 et 3. Mad Max: Fury Road, lui, la situe plutôt entre les films 1 et 2. Ce qui veut dire que Max aurait déjà beaucoup vécu au moment où il croise Furiosa. Il devrait ainsi être bien plus vieux. D’ailleurs, à l’origine, Mad Max: Fury Road aurait dû être une suite directe de Mad Max : Au-delà du dôme du tonnerre, toujours avec Mel Gibson. Des gros soucis de production et la réputation de l’acteur ont tout retardé. George Miller a alors opté pour une sorte de reboot, avec une timeline repensée.

Furiosa : Une saga Mad Max n’aide pas vraiment à y voir plus clair. Mais il ne faut pas vraiment s’en soucier. À l’occasion d’une conférence de presse organisée à l’époque pour Mad Max: Fury Road (via Polygon), George Miller s’était montré assez transparent sur le sujet : « Les films n’ont aucune chronologie stricte. Le film [Fury Road] se passe sûrement après Au-delà du Dôme du tonnerre, mais c’est simplement un épisode dans la vie de Max. C’est un segment, et nous revisitons cet univers. Je n’ai jamais écrit cette histoire, ni même les autres histoires, avec une connexion chronologique en tête. » 

George Miller ne veut pas vraiment se prendre la tête avec une cohérence parfaite. Le personnage de Max est d’ailleurs le constat de ce choix qui permet de s’affranchir de certaines limites : il est plus l’incarnation d’un « héros solitaire » qui pourrait être n’importe qui, qu’un personnage central avec un passé à respecter à tout prix. On aperçoit d’ailleurs furtivement sa silhouette dans Furiosa : Une saga Mad Max. Autre élément qui prouve que la cohérence n’est pas primordiale pour George Miller : le cinéaste n’a pas hésité à engager un même acteur pour deux rôles différents, avec un personnage dont on ne connaît pas du tout le destin.

10/10
Furiosa : Une saga Mad Max Lire la critique
Il n’y a pas d’offres pour le moment
Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !