Neuromancien, de William Gibson, va être adapté par Apple TV+ en une série TV de 10 épisodes. Ce livre est le pionnier d’un courant fondamental de la SF : le cyberpunk.

Dans la deuxième partie du 20e siècle, un genre culte de SF est né : le cyberpunk. Il donnera lieu à une imagerie typique, comme celle de Blade Runner. Le roman pionnier du cyberpunk, c’est le Neuromancien de William Gibson, paru en 1984 dans le courant de la contre-culture. Plusieurs décennies après, il arrive sur nos écrans : le service de streaming Apple TV+ en a commandé une adaptation, comme l’annonce Variety le 28 février 2024.

La série comportera 10 épisodes. Graham Roland (Jack Rayan) en sera le showrunner, et JD Dillard le réalisateur du premier épisode (on lui doit des épisodes des The Outsider, The Twilight Zone et Utopia, en 2020).

Bienvenue dans la Matrice

Source : Au diable vauvert
Source : Au diable vauvert

Neuromancien présente toutes les caractéristiques du cyberpunk : un monde futuriste et dystopique tenu par un capitalisme technologique effréné, où l’on trouve du transhumanisme à foison (des augmentations cybernétiques) et des drogues de synthèse à tous les coins de rue. Le livre de William Gibson était aussi l’un des premiers à décrire un « cyberespace », un monde de réalité virtuelle aujourd’hui surnommé métavers. Dans Neuromancien, ce monde s’appelait « Matrice ». En France, le livre a été réédité en 2020 chez Au diable vauvert, dans une nouvelle traduction de Laurent Queyssi.

Le synopsis officiel de la série reprend le récit du roman : on suivra un « super-hacker brisé, nommé Case, qui se retrouve plongé dans un réseau d’espionnage numérique et de crime à haut risque avec sa partenaire Molly, une criminelle pourvue d’implants oculaires, dans le but de réaliser un hold-up sur toute une dynastie d’entreprises détenant d’inavouables secrets ».

L’équipe de la série va être face à un problème : là où Neuromancien était novateur et a contribué à créer tout un genre, ce dernier a, depuis, infusé toute la pop culture. La littérature, les films et les séries semblent presque avoir fait le tour du cyberpunk, le public est dorénavant en quête de nouveaux types de SF. Il va être difficile de faire preuve d’originalité, et de démontrer de l’inventivité, en adaptant le tout premier roman du genre. Mais ce retour aux sources pourrait, aussi, porter une perspective intéressante sur l’évolution de notre monde — à partir de la perception qu’en avait la science-fiction dans les années 1980.

Chloe Grace Moretz dans Periphériques // Source : Prime Video
Chloe Grace Moretz dans Periphériques // Source : Prime Video

C’est la deuxième œuvre de Gibson adaptée en série TV. Sur Prime Video, Périphériques adaptait son ouvrage du même nom, entre réalité virtuelle et voyage dans le temps, avec Chloe Grace Moretz dans le rôle principal. Cette adaptation est désormais annulée, après une seule saison.

Le service de streaming d’Apple semble décidément bien décidé à investir dans la science-fiction. Après For All Mankind, du créateur de Battlestar Galactica, nous avons eu droit à la première adaptation de Foundation ou encore à celle de Silo, à quoi s’ajoute Invasion, Severance, See, Hello Tomorrow, Extrapolations, The Big Door Prize, et, en 2024, Constellations.

Source : Montage Numerama

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !