Entre les livres d’Emilie Querbalec, de Claire North, d’Eleanor Arnason et de Michèle Astrud, voilà quatre œuvres de science-fiction à demander à votre librairie en cet hiver 2024.

En amont de l’adaptation en série TV sur Netflix, prévue pour mars, vous pouvez bien entendu (re)lire Le Problème à trois corps de Liu Cixin, une œuvre de hard SF majeure. De même, alors que Dune : Partie 2 arrive début mars, il est encore temps de découvrir Dune.

Mais de nouvelles œuvres de science-fiction viennent également d’arriver en librairies. Alors engouffrez-vous confortablement sous un plaid, voici quatre nouveaux romans à découvrir cet hiver.

Les Sentiers de Recouvrance (Emilie Querbalec)

Source : Albin Michel Imaginaire
Source : Albin Michel Imaginaire

Le troisième roman d’Emilie Querbalec faisait l’objet de notre chronique dans Le Meilleur des Mondes, sur France Culture. Tout commence comme un road movie : deux ados brisés, chacun à leur façon, voient leur trajectoire converger vers une île — tandis que pèse aussi sur leurs épaules le poids du changement climatique et de ses conséquences les plus angoissantes (non sans faire écho à l’écoanxiété). Mais quelle est la véritable nature de cette île ? L’exploration psychologique de l’avenir est ici presque plus importante que les concepts futuristes — et c’est apaisant, bien que mélancolique.

Avec un roman envoutant sur le pouvoir de la transformation, Emilie Querbalec prouve qu’elle est l’une des meilleures romancières françaises de SF.

Les Sentiers de Recouvrance, Emilie Querbalec, Albin Michel, 240 pages

Sweet Harmony (Claire North)

Source : Le Bélial'
Source : Le Bélial’

Tout va bien dans la vie d’Harmony, dans sa vie professionnelle comme dans sa vie amoureuse. Sauf que Harmony a un bouton sur le menton. Pourtant, elle est abonnée à Fullife, prestataire de santé dont la nanotechnologie révolutionnaire garantit la perfection physique et la bonne santé. Mais sans doute ne paye-t-elle pas encore assez cher ?

Cette novella de l’écrivaine britannique Claire North nous embarque dans une surconsommation effrénée, d’autant plus glauque qu’elle est liée à notre bonne santé. Sweet Harmony a tout d’un épisode sombre de Black Mirror : un futur quasi cyberpunk où le capitalisme technologique vampirise des aspects essentiels de nos vies.

Sweet Harmony, Claire North, Le Bélial’, traduit par Michel Pagel, 160 pages.

Les Nomades du Fer (Eleanor Arnason)

Source : Argyll
Source : Argyll

Initialement paru en 1991 aux États-Unis, ce roman de l’écrivaine américaine Eleanor Arnason est sorti en France fin 2023, chez Argyll. Dans sa volonté d’explorer l’autrement et l’ailleurs à travers un regard anthropologique et féministe, Les Nomades du Fer fait écho à une science-fiction proche d’Ursula Le Guin. Avec, aussi, un soupçon d’écologie.

Dès le postulat, on ne peut qu’y songer : Lixia, anthropologue, est envoyée vers une planète du système solaire de Sigma Draconis (à 18,8 années-lumière de la Terre) pour y observer la population, sans interférer. Elle se lie d’amitié avec Nia, membre du peuple du Fer, marginalisée, car elle a aimé un homme dans une culture où les hommes ne sont que procréateurs. Une œuvre de science-fiction importante dans le matrimoine littéraire, à découvrir.

Les Nomades du Fer, Eleanor Arnason, Argyll, traduit par Patrick Dechesne, 592 pages.

Simplement immortels (Michèle Astrud)

Source : Aux forges de Vulcain
Source : Aux forges de Vulcain

« Parfois, elle me bouscule. Son ombre se confond avec la mienne. Elles se découpent toutes les deux avec précision sur le blanc terne du mur, elles se rejoignent, se superposent, se séparent, se mélangent encore. Je ne peux pas la voir, mais je sais qu’elle est là, avec moi. »

Michèle Astrud met le cyberpunk à l’épreuve de l’amour. Dans cette société militariste, un couple est géographiquement séparé : elle, envoyée dans une base spatiale en orbite, lui, resté sur Terre. Mais la distance et l’hyper-technologie peuvent-elles vraiment séparer deux êtres qui s’aiment ?

Simplement immortels, Michèle Astrud, Aux Forges de Vulcain, 336 pages


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.