Le blockbuster de Greta Gerwig est truffé de références à d’autres œuvres cinématographiques. Mais plus surprenant, des fans ont repéré dans une scène du film un clin d’œil aux poupées Bratz de MGA Entertainment, rivales des barbies du groupe Mattel.

Elles mesurent 25 centimètres, ont de grands yeux de biches, des lèvres pulpeuses avec du gloss et se prénomment Yasmin, Cloe, Jade et Sasha. Ce sont les Bratz, des poupées américaines de la société MGA Entertainment sorties en 2001. Et contre toute attente, elles feraient, selon les fans, une apparition dans le nouveau film de la réalisatrice Greta Gerwig, Barbie.

@bratz

Tag somebody thats addicted to Bratz Flaunt Your Fashion! Link in bio to shop the game on all gaming systems!! 👄🎮 #bratz #gamergirl #videogames

♬ original sound – bratz
Les Bratz sont devenues les principales concurrentes sur le marché des poupées Barbie dans les années 2000.

La superproduction, sortie le 19 juillet en France, a fait parler d’elle pour son ton féministe, une distribution artistique de rêve, mais aussi des incidents diplomatiques avec le Japon et le Vietnam. Des cybercriminels profitent aussi du film Barbie pour créer des arnaques. Et même si vous n’êtes pas un fan de la poupée au départ, mais que vous êtes cinéphile, l’œuvre reste intéressante puisque Greta Gerwig s’est inspirée des plus grands films hollywoodiens pour représenter Barbie sur grand écran. Surprise, la réalisatrice semble aussi avoir décidé de faire un clin d’œil à d’autres jouets, à commencer par les rivales de Barbie, les Bratz.

@numerama

Le marketing de Barbie va beaucoup trop loin 🤯 #barbie #barbiemovie #barbiegirl #numerama

♬ son original – Numerama

Attention, puisque ce papier aborde l’une des scènes de Barbie, il y a des SPOILERS.

Une scène de Barbie représente les Bratz

Si cela vous a échappé lors du visionnage du film, les fans de Barbie n’ont pas manqué de le repérer et de le partager sur les réseaux sociaux : les 4 Bratz d’origine, Sasha, Jade, Chloé et Yasmine, seraient bien présentes dans le film de Greta Gerwig, au moment où Barbie se rend dans le vrai monde pour trouver la personne responsable des bouleversements qu’elle subit à Barbieland. Lorsque Barbie, interprétée par Margot Robbie, arrive dans un lycée, elle fait la rencontre de Sasha et de ses trois amies dans la cour de récréation. Alors que Barbie s’attend à être bien accueillie, les adolescentes lui délivrent la brusque vérité : cela fait bien longtemps qu’elles ne jouent plus à la Barbie, et de toute façon, cette poupée n’a rien du tout de féministe, c’est même le contraire.

Pour les internautes, les jeunes lycéennes ont des ressemblances physiques et le même style vestimentaire que les Bratz. Leurs couleurs et textures de cheveux seraient également similaires. La rumeur a pris d’autant plus d’ampleur que le prénom Sasha correspond aussi à celui d’une des Bratz. Autre indice : dans le film, la mère de Sasha, Gloria, jouée par America Ferrera, appelle sa fille « Bunny Boo ». Et selon les fans de Bratz, la poupée Sasha aurait le même surnom.

« Est-ce que c’est juste moi ou ces quatre filles ont l’air de ressembler aux Bratz !? »

La guerre entre Barbie et les Bratz

La rivalité entre Barbie et les Bratz s’est illustrée par une longue bataille juridique. Carter Bryant, le créateur des Bratz, était un employé de Mattel, l’entreprise qui se cache derrière la poupée Barbie, avant de lancer sa propre marque de poupées en 2001. Autant dire que cela n’a pas vraiment plu à Mattel, leader du marché avec sa Barbie alors vieille de plus de 40 ans. Sans compter le fait qu’au moment de proposer ses premiers croquis des Bratz à la MGA Entertainment, le dessinateur était encore employé chez Mattel et dessinait les habits des Barbies.

Après que les deux multinationales ont porté plainte contre l’autre à plusieurs reprises à partir de 2004, dépensant des millions de dollars, un jury américain a finalement tranché en 2011, donnant raison à la MGA Entertainment. Mattel a dû verser 84 millions de dollars de dommages et intérêts pour avoir volé des secrets industriels. Si ce clin d’œil de Greta Gerwig tendrait à prouver que les choses se sont apaisées, les fans continuent néanmoins à débattre sur les réseaux sociaux pour savoir qui est la meilleure des deux poupées…

https://twitter.com/MissLlyah/status/1686164500741791744

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !