Pendant une semaine, du 17 au 24 mars 2023, le monde du petit écran a vibré au rythme du festival Séries Mania, à Lille. Parmi la cinquantaine de séries présentées, nous vous recommandons 8 d’entre elles qui ont particulièrement retenu notre attention.

Chaque année, le festival Séries Mania enchante les amateurs de séries du monde entier, pendant une semaine, à Lille. L’occasion de découvrir des œuvres internationales, que l’on peut rarement observer sur nos écrans français, avec 24 pays représentés dont l’Inde, l’Israël ou le Sénégal. Les productions anglophones et francophones sont également largement mises en avant, avec des avant-premières de séries très attendues comme The Power ou Les Gouttes de Dieu (que nous n’avons malheureusement pas pu voir).

Comme l’an dernier, après des heures de visionnage et des dizaines d’épisodes engloutis, nous avons sélectionné pour vous nos 8 coups de cœur du cru Séries Mania 2023.

Latecomers // Source : Lazy Susan Films, Mad Ones Films
Latecomers // Source : Lazy Susan Films, Mad Ones Films

Latecomers

Un soir, Frank et Sarah se rencontrent dans un bar. Commence alors une belle histoire d’amour entre ces deux nouveaux tourtereaux. Série australienne aux petits épisodes de seulement 10 minutes, Latecomers met en scène des personnages handicapés comme rarement sur le petit écran. Et il n’y a pas de secret : les personnes concernées ont été impliquées à chaque étape de la production, y compris au sein du casting. La série prouve ainsi avec brio à quel point la représentation des personnes handicapées en leurs propres termes est la clé de tout. On a adoré cette romance drôle et touchante, qui met notamment en scène un premier rancard hilarant dans une magasin de sex toys et n’hésite pas à aborder la sexualité avec brio. Latecomers est une série antivalidiste comme on en aimerait tous les jours sur nos écrans.

Diffusion inconnue en France.

Besoin d'amour // Source : OCS
Besoin d’amour // Source : OCS

Besoin d’amour

Marco Delgado est un acteur porno en fin de carrière, qui peine à boucler ses fins de mois. Lorsqu’il s’effondre sur un tournage, le verdict médical est sans appel : il a tout simplement besoin d’amour. Avec ce pitch improbable, Besoin d’amour réussit l’exploit de mélanger un humour un brin trash et un propos émotionnel fort. Si cette comédie française semble se diriger vers une romance plus classique par la suite, la série reste une découverte sympathique, dont on a hâte de connaître le dénouement. Mention spéciale à Laetitia Vercken (Désordres) et Anouk Villemin, deux actrices formidables qui illuminent toute l’intrigue de leur énergie folle.

Besoin d’amour sera disponible dès le 11 mai sur OCS.

Barzakh // Source : Zindagi, Nuwave
Barzakh // Source : Zindagi, Nuwave

Barzakh

Sur le papier, si on nous avait dit qu’une série indienne et pakistanaise serait l’un de nos coups de cœur majeurs du festival, on ne l’aurait pas forcément cru au premier abord. Mais ces préjugés tombent immédiatement à la vue de Barzakh, dont l’ambiance mystique laisse tout simplement sans voix. La production s’attarde sur l’histoire d’un riche propriétaire hôtelier, qui s’apprête à se marier pour la troisième fois. Alors qu’il convie ses enfants à assister à la cérémonie, l’événement pourrait bien raviver de vieilles blessures…

À la lisière entre le fantastique et le conte, Barzakh est notre plus belle surprise de Séries Mania 2023. Les plans, d’une immense beauté, s’apparentent à des tableaux savamment composés, dans lesquels évoluent, entre autres, le génial Fawad Khan (Miss Marvel). Étrange mélange entre les décors de Twin Peaks et les tragédies familiales de Succession, cette série aborde l’amour familial avec une atmosphère proche du réalisme magique. Bref, Barzakh est une expérience de tous les instants, dont on espère voir un jour la suite en France.

Diffusion inconnue en France.

Nolly // Source : Quay Street Productions
Nolly // Source : Quay Street Productions

Nolly

Helena Bonham Carter (The Crown), héroïne d’une série du grand Russell T. Davies (Doctor Who, Years and Years), sur le monde de la télévision. Autant vous dire que l’on attendait cette production anglaise avec impatience. Et nous n’avons absolument pas été déçus. Basée sur l’histoire vraie de Noele Gordon, Nolly développe l’histoire de cette célébrité du petit écran, connue pour son rôle dans le feuilleton Crossroads. Renvoyée sans explication au plus fort de son succès, en 1981, l’actrice a donc connu les hauts et les bas d’un milieu sans pitié. Nolly est donc incarnée par une Helena Bonham Carter au meilleur de sa forme, servie par une réalisation très vivante, en constant mouvement. Cerise sur le gâteau : Nolly est une mini-série en seulement 3 épisodes.

Diffusion inconnue en France.

Split // Source : France TV
Split // Source : France TV

Split

Anna est cascadeuse sur des tournages. Alors qu’elle participe à un nouveau film, elle tombe peu à peu amoureuse de la comédienne qu’elle doit doubler, Eve. Pour elle qui se pensait heureuse, en couple avec un homme, cette attirance mutuelle renverse toute sa vision du monde. Pourra-t-elle sortir de l’hétérosexualité pour se confronter à ce désir brûlant ? Première série de la journaliste et autrice Iris Brey, Split s’inscrit dans la continuité de ses écrits sur le female gaze à l’écran. Derrière la caméra, se trouve ainsi une équipe quasi entièrement féminine, et ça se voit. Cette production France TV Slash est tout simplement enivrante. Rarement, les corps de femmes n’ont été filmé avec autant de sensibilité et de respect, dans des gros plans d’une sensualité folle. On meurt donc d’envie de découvrir la suite, et vite !

Diffusion prochainement sur France TV Slash.

Everyone else burns // Source : Jax Media, Universal International Studios
Everyone else burns // Source : Jax Media, Universal International Studios

Everyone Else Burns

Les Lewis forment une famille ultra religieuse, persuadée que la fin du monde s’abattra bientôt sur leur toit. David attend ainsi avec impatience une promotion de sa paroisse, tandis que son épouse, Fiona, est fatiguée de ces diktats à suivre sans cesse. Aaron, leur fils, retranscrit sa hâte de l’Apocalypse à travers des dessins atroces. Et de son côté, Rachel, sa sœur, rêve d’aller à l’université… Everyone Else Burns s’est rapidement imposée comme la meilleure série de la sélection consacrée aux comédies. Complètement décalée, avec un humour noir satirique à souhaits, cette pépite anglaise développe une variation hilarante sur les dérives religieuses. Une réussite, qui nous a déclenché des fous rires à plusieurs reprises pendant le visionnage.

Diffusion inconnue en France.

Sous contrôle // Source : Arte
Sous contrôle // Source : Arte

Sous contrôle

Voici probablement notre plus gros coup de cœur de toute cette édition 2023 de Séries Mania. Dans Sous contrôle, on suit Marie, une humanitaire propulsée Ministre des Affaires Étrangères au gouvernement français. Mais lorsque des otages sont retenus par des terroristes au Sahel, elle va devoir tout faire pour garder la situation sous contrôle (ou faire semblant). Enfin, on tient notre Veep à la française, notre comédie politique totalement incorrecte, à l’humour ultra incisif et intelligent, comme Parlement avait déjà commencé à le développer.

Sous contrôle parvient à tirer un potentiel comique, y compris de situations absolument tragiques, notamment grâce au talent de ses comédiens comme Léa Drucker et Laurent Stocker (Jeux d’influence). On avait pas rit autant devant une série française depuis bien longtemps, et on en redemande encore. Mention spéciale également à Polar Park, bientôt sur Arte : un thriller complètement absurde qui convoque Fargo ou La Cité de la Peur.

Diffusion prochainement sur Arte.

Little Bird, récompensée du Prix du Public à Séries Mania 2023 // Source : Rezolution Pictures, OP Little Bird
Little Bird // Source : Rezolution Pictures, OP Little Bird

Little Bird

Les séries ont un pouvoir politique, c’est indéniable. Little Bird le rappelle avec force en dévoilant tout un pan méconnu et absolument déchirant de l’histoire du Canada. À la fin des années 1960, le gouvernement a ainsi orchestré une « rafle » pour arracher des milliers d’enfants aux communautés autochtones. Dans cette fiction inspirée de faits réels, Esther s’engage ainsi dans une brûlante quête d’identité, pour retrouver sa famille. L’histoire est bouleversante, la réalisation est aérienne, la narration est maîtrisée sur deux périodes historiques… Bref, Little Bird touche en plein cœur avec ce récit tellement essentiel, pour ne jamais oublier notre passé.

Diffusion inconnue en France.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.