Normalement attendu pour mai, le jeu vidéo Suicide Squad: Kill the Justice League va être repoussé à plus tard cette année. Une décision inquiétante, alors que la dernière présentation n’a pas convaincu.

« Je préfère regarder dix fois le film Suicide Squad que de jouer au jeu, et je ne parle pas du deuxième film », m’étais-je dis en voyant la dernière vidéo de gameplay du jeu vidéo Suicide Squad: Kill the Justice League, présenté pendant le State of Play de PlayStation. Mon constat, accablant et moqueur, est visiblement partagé par de nombreuses personnes. Ça ne sent pas bon pour cette adaptation de l’univers DC Comics, qui devrait une nouvelle fois être repoussée.

Jason Schreier, journaliste réputé officiant chez Bloomberg, et Jez Corden, qui travaille pour Windows Central, ont partagé la même indiscrétion le 9 mars 2023 : Warner Bros. devrait prochainement officialiser un nouveau retard pour Suicide Squad: Kill the Justice League. D’abord attendu en 2022 puis daté au 26 mai 2023, il devrait maintenant être lancé en fin d’année.

Suicide Squad: Kill the Justice League // Source : Warner Bros.
Suicide Squad: Kill the Justice League. // Source : Warner Bros.

Le jeu Suicide Squad n’augure rien de bon

Un raccourci paraît évident à la lecture de ces informations : Suicide Squad: Kill the Justice League va être repoussé parce que les retours sur la dernière bande-annonce ont été, au mieux, tièdes. Ce serait faire l’impasse sur le fait que les quelques mois de développement supplémentaires accordés à Rocksteady ne suffiront pas pour tout changer. D’ailleurs, Bloomberg évoque plutôt un souci de finition : « Le retard est nécessaire pour corriger les bugs et améliorer certains aspects du jeu, mais il ne permettra pas de toucher aux éléments de gameplay liés aux réactions négatives. »

À noter qu’en ne sortant plus au mois de mai, Suicide Squad: Kill the Justice League va éviter un sacré embouteillage. Pour l’heure, il est toujours attendu entre The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom (12 mai) et Diablo IV (6 juin), ce qui n’est pas idéal en termes d’exposition médiatique. Une nouvelle date pourrait permettre à Warner Bros, qui a connu un succès retentissant avec Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard, de donner plus de chance à son jeu-service (expérience prévue pour durer dans le temps). Avec Suicide Squad: Kill the Justice League, l’entreprise espère réussir là où Square Enix a échoué avec Marvel’s Avengers.

C’est d’ailleurs ce qui pose problème : l’orientation choisie par Rocksteady, acclamé pour la trilogie Batman: Arkham, déçoit. Alors que Suicide Squad: Kill the Justice League aurait pu être un jeu d’action coopératif associant des personnages aux compétences variées, il ressemble pour le moment à un jeu de tir trop générique pour séduire. Personne ne rêve d’une adaptation DC Comics qui consisterait à nous faire tirer sur des tanks dans le costume d’Harley Quinn. À cela s’ajoutent l’économie déjà douteuse (des costumes à acheter) et certains choix préjudiciables (l’obligation d’être constamment en ligne, même quand on joue en solo). Autant d’éléments critiquables qui ne seront pas retirés d’ici au lancement.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.