Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard intègre un personnage trans très tôt dans l’histoire. Une autre manière de se désolidariser au maximum de la polémique liée à la réputation de J.K. Rowling.

Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard est déjà disponible pour de nombreuses personnes et le jeu événement commence dès lors à révéler ses premiers secrets. Par exemple, on croise très tôt un personnage trans dans l’aventure, comme le confirme IGN dans un article publié le 6 février.

Cette inclusion passerait sans doute inaperçue, s’il n’y avait pas une polémique liée à la transphobie de J.K. Rowling. L’autrice à l’origine de l’univers Harry Potter tient des propos ouvertement transphobes, ce qui pousse certaines personnes à appeler au boycott pour ne pas l’enrichir (il y a des royalties sur chaque vente, et l’autrice finance des organisations anti-trans). Il s’agit du tout premier personnage trans à apparaître dans l’univers Harry Potter.

Cet article contient quelques spoilers mineurs sur Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard.

Sirona Ryan dans Hogwarts Legacy // Source : Capture YouTube/ Weiss Network TV
Sirona Ryan dans Hogwarts Legacy // Source : Capture YouTube/ Weiss Network TV

Comment Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard essaie d’être inclusif

Dans Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard, la deuxième mission principale nous fera rencontrer Sirona Ryan, tenancière de la taverne baptisée Les Trois Balais. Comme on peut le voir dans la séquence ci-dessous, elle n’a pas peur de tenir tête à des individus menaçants. Pour les développeurs, intégrer un personnage trans dans Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard est une manière supplémentaire de se désolidariser de J.K. Rowling, en se montrant le plus inclusif possible.

Interrogé par IGN, le studio Portkey Games est revenu sur les origines de Sirona, indiquant : « Pendant le développement de Hogwarts Legacy, il était prioritaire de créer un jeu qui est représentatif et diversifié, en adéquation avec notre incroyable communauté de fans. » L’inclusivité passe par l’outil de création de personnage (qui ne propose pas de choisir un genre féminin ou masculin en particulier) et le casting qu’on peut croiser dans le jeu. « Le meilleur moyen de connaître un personnage est de se plonger dans le jeu », indique-t-il. 

On notera quand même que Portkey Games reste très prudent sur les termes employés, refusant de nommer J.K. Rowling et de mettre de l’huile sur le feu. L’idée n’est pas d’entrer en conflit, simplement de représenter le plus de communautés possible (y compris les personnes LGBTQIA+). 

J.K. Rowling n’a pas été impliquée dans le développement de Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard, comme le stipule une FAQ officielle. « J.K. Rowling n’est pas impliquée dans la création du jeu, mais puisqu’elle a créé le monde des sorciers et que c’est une des plus grandes conteuses du monde, son extraordinaire corpus est à la base de tous les projets du Wizarding World », peut-on lire.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !

Harry Potter
Il n'y a pas d'offres pour le moment