Impatient de voir arriver les prochains épisodes du Seigneur des anneaux : Les Anneaux de pouvoir ? Pourquoi ne pas vous lancer dans un jeu de société issu de la licence en attendant ? Voici nos suggestions.

Vous trépignez d’impatience de voir la suite des récits de Galadriel et de ses camarades de la Terre du Milieu ? En attendant les prochains épisodes du Seigneur des anneaux : Les Anneaux de pouvoir, vous pouvez, par exemple, revoir les films, ou relire les romans de J.R.R. Tolkien.

Mais peut-être, connaissez-vous déjà toutes ces œuvres sur le bout des doigts. Alors, pourquoi ne pas revivre vous-mêmes les aventures de vos héros préférés ? Ça tombe bien, nous vous avons concocté une sélection des meilleurs jeux de société adaptés d’une des licences les plus prestigieuses de tous les temps.

« Tout ce que nous avons à décider, c’est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti », disait Gandalf. Jouer à des jeux en bonne compagnie, n’est-ce pas une idée séduisante ?

Le Seigneur des anneaux, le jeu de cartes

On commence fort, puisqu’il s’agit, selon nous, de l’adaptation en jeu de société qui exploite le mieux l’œuvre originale.

Le Seigneur des anneaux, le jeu de cartes, est un jeu coopératif. Chaque joueur commence la partie avec ses héros (Aragorn, Legolas, Éowin, par exemple), et dispose de son propre paquet de cartes, comprenant des alliés, des équipements, etc. Ensemble, ils tentent de venir à bout d’un des trois scénarios proposés dans la boîte de base, lui aussi représenté par un paquet de cartes, contenant des ennemis, des lieux à visiter, et autres péripéties.

La grande force du jeu réside dans son évolutivité : de nombreuses extensions ajoutent de nouveaux héros, de nouvelles cartes pour construire de nouveaux paquets, d’autres scénarios, etc. La difficulté de ces derniers varie d’une boîte à l’autre, les plus corsés demandant de nombreuses tentatives pour en voir le bout. Surtout, chacun d’eux parvient à proposer une nouvelle expérience, presque une nouvelle manière de jouer.

Le Seigneur des Anneaux, le jeu de cartes
Source : Fantasy Flight Games

En plus, les auteurs ne se contentent pas de reprendre les histoires connues de Tolkien, mais proposent aussi des aventures originales, en piochant dans tout le folklore de la Terre du Milieu.

Nous vous avions déjà présenté le jeu en détail, lors de notre test du Seigneur des anneaux, le jeu de cartes. Deux grosses boîtes sont sorties depuis. Et d’autres arrivent encore. C’est le seul reproche qu’on puisse lui faire : si vous plongez dedans, pensez à prévoir le budget en conséquence. Et le temps pour y jouer aussi : rien de plus triste que de laisser des boîtes prendre la poussière. Bonne nouvelle : le jeu est aussi vraiment très agréable à pratiquer tout seul, ce qui permet d’y jouer plus souvent.

Bref, si vous ne devez choisir qu’un seul jeu issu de la licence, c’est celui-ci. Et avec toutes les extensions disponibles, vous ne risquez pas de vous ennuyer.

  • Le Seigneur des anneaux, le jeu de cartes est un jeu de Nate French
  • Édité par Fantasy Flight Games
  • Pour 1 à 4 joueurs à partir de 14 ans
  • Pour des parties d’environ 30 minutes par joueur
  • Au prix de 54,95 € chez Philibert

Le Seigneur des anneaux, voyages en Terre du Milieu

Là encore, il s’agit d’un jeu coopératif, dans lequel chaque joueur incarne un des personnages les plus connus de l’œuvre : Legolas, Aragorn, Gimli, etc. Mais cette fois, on troque les cartes contre des figurines.

Le jeu se joue en campagne, une succession de plus de dix scénarios qui se suivent. Vos personnages, caractérisés par différents traits (force, sagesse, agilité, etc.), évoluent tout au long de celle-ci. En gagnant de l’expérience, en récupérant des objets, selon leurs choix, leurs réussites et leurs échecs dans chaque scénario.

Toute la gestion des monstres et de la campagne est prise en charge par une application, disponible gratuitement sur différentes plateformes. Elle indique où placer les ennemis, leurs déplacements, et vous guide tout au long de l’aventure.

Voyages en Terre du Milieu
Source : Fantasy Flight Games

Vous pouvez rejouer plusieurs fois la campagne, avec d’autres personnages. La trame globale ne change pas, mais quelques spécificités rendent chaque tentative unique. Mais au-delà de ça, là encore, toute une ribambelle d’extensions permet de vivre de nouvelles aventures. Soit dans des petites boîtes, avec quelques figurines et cartes, associées à un achat intégré à l’application, soit dans de grosses boîtes, plus chères, mais avec tout un tas de matériel supplémentaire.

Il faisait partie de nos idées de cadeaux de fin d’année 2019. Il n’a pas pris une ride depuis, et n’a fait que s’enrichir de plusieurs extensions plus ou moins imposantes. Là aussi, de longues heures en perspective à prévoir pour en faire le tour.

  • Le Seigneur des anneaux, voyages en Terre du Milieu est un jeu de Nathan Hajek et Grace Holdinghaus
  • Édité par Fantasy Flight Games
  • Pour 1 à 5 joueurs à partir de 14 ans
  • Pour des parties d’environ 60 minutes
  • Au prix de 89,90 € chez Philibert

Le Seigneur des anneaux, le jeu de plateau

Devinez quoi ? Oui, encore un jeu coopératif. Après tout, la licence s’y prête bien. Mais, cette fois-ci, terminés les grands guerriers, les elfes immortels et les nains puissants. Dans Le Seigneur des anneaux, le jeu de plateau, vous incarnez… des hobbits.

Leur but, comme tout le monde le sait, est de détruire l’Anneau Unique. Pour cela, leur voyage les emmène sur un parcours semé d’embuches, jusqu’à parvenir au mont Destin. Mais attention, tandis que les hobbits avancent vers les ténèbres, Sauron lui, avance en même temps vers eux. Et si l’un des héros rencontre le Seigneur des Ténèbres, il est éliminé. S’il s’agit du porteur de l’Anneau, la partie est perdue.

Nos héros voyagent de lieu en lieu, et affrontent les dangers qui les y attendent. La Moria, le Gouffre de Helm, l’Antre d’Arachne et enfin les terres désolées du Mordor, sont tous représentés par un plateau propre. Heureusement, des havres de paix (Cul-de-Sac, Fondcombe ou la Lothlórien) entrecoupent leur périple, pour leur permettre de reprendre des forces.

Le Seigneur des Anneaux, le jeu de plateau
Source : Edge

Le jeu suit donc assez précisément la trame de l’œuvre originale, mais uniquement du point de vue de Frodon et de ses compagnons aux pieds velus. Chaque lieu impose une quête principale, et propose des quêtes annexes, qui demandent de jouer des cartes avec des symboles spécifiques pour avancer. Des événements issus du roman ponctuent le périple, auxquels il faut pouvoir réagir, faute de quoi ils nous compliquent encore plus la tâche.

Car Le Seigneur des anneaux, le jeu de plateau est un jeu difficile. Non par ses règles, mais par le challenge proposé. Les plus anciens se souviennent encore avec émotion des nombreuses tentatives échouées avant d’enfin parvenir à détruire ce satané anneau.

Le jeu n’est pas tout récent, puisque sorti pour la première fois en 2000. Plusieurs éditions se sont succédé, mais la dernière en date en français est malheureusement épuisée. Une édition anniversaire a été publiée à l’occasion des vingt ans du jeu… mais uniquement en langues étrangères. On croise les doigts pour qu’une traduction voie le jour. En attendant, ne passez pas à côté si vous le trouvez sur un site d’occasion ou en brocante.

  • Le Seigneur des anneaux, le jeu de plateau, est un jeu de Reinez Knizia
  • Illustré par John Howe
  • Édité par Edge
  • Pour 2 à 5 joueurs à partir de 12 ans
  • Pour des parties d’environ 60 à 90 minutes

La Guerre de l’Anneau

L’univers du Seigneur des anneaux n’est pas seulement peuplé de communautés hétéroclites qui partent en quête. Ce sont aussi de grandes armées qui se mettent sur la tronche.

C’est exactement le propos de La Guerre de l’Anneau, un jeu de stratégie au tour par tour, dans lequel les forces des Peuples Libres affrontent celles de l’Ombre. Ces dernières, plus nombreuses et plus simples à mobiliser, donnent bien du fil à retordre à l’alliance des elfes, des humains et des nains, qui disposent de moins de ressources militaires.

Mais pendant que les armées s’affrontent, le porteur de l’Anneau doit progresser vers le Mordor, traqué par les Nazgûl. Ainsi, la victoire s’obtient soit militairement, par le contrôle de points stratégiques sur le plateau, soit en fonction du destin de l’Anneau, selon qu’il est détruit ou son porteur corrompu.

La Guerre de l’Anneau
Source : Nuts Publishing

La Guerre de l’Anneau est de loin le jeu le plus complexe de cette sélection. Mais le plus grandiose également, ne serait-ce que par la durée des parties, l’implication qu’elles demandent, et les dizaines de figurines qui ornent l’énorme plateau. Vos premières sessions dépasseront allègrement les pourtant déjà trois heures annoncées sur la boîte. Les suivantes potentiellement aussi d’ailleurs.

Il est, de fait, totalement hermétique aux débutants. En revanche, si vous êtes habitués à des jeux de cette complexité et cette durée, il vous permet de revivre la quasi-intégralité des aventures des romans ou de la trilogie cinématographique, en changeant éventuellement le cours du destin.

Le jeu est tombé en rupture, et rares sont les boutiques à encore le proposer. Mais l’éditeur a annoncé une réimpression pour cette fin d’année. Prenez donc votre mal en patience, et dites-vous que ça vous fera un chouette cadeau de Noël.

  • La Guerre de l’Anneau est un jeu de Roberto Di Meglio, Marco Maggi et Francesco Nepitello
  • Illustré par John Howe et Fabio Maiorana
  • Édité par Nuts Publishing
  • Pour 2 joueurs (ou 4 en équipe) à partir de 14 ans
  • Pour des parties d’environ 150 à 180 minutes
  • Au prix de 80,90 € chez Philibert

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.