Apple TV+ lance sa nouvelle comédie sur une milliardaire qui découvre qu’elle possède une fondation de charité. Loot tente de dénoncer les travers de riches hors sol, mais le pari n’est pas forcément réussi. Critique.

Molly vit une existence de rêve aux côtés de son mari depuis vingt ans, John. Il lui a même acheté un immense bateau pour son anniversaire. Oui, parce que Molly et John sont deux milliardaires américains, profitant d’une vie de luxure qu’ils estiment méritée. Jusqu’au jour où elle découvre qu’il la trompe avec une femme bien plus jeune qu’elle.

Après un divorce juteux, Molly devient la troisième femme la plus riche des États-Unis, avec sa fortune de 87 milliards de dollars. Elle réalise même qu’elle possède une fondation caritative, qui œuvre avec des associations californiennes. Désespérée par sa peine de cœur, elle décide alors de s’investir dans cet univers inconnu, tout en espérant se découvrir elle-même.

Loot
Maya Rudolph illumine cette comédie un brin conventionnelle // Source : Apple TV+

Bienvenue dans Loot, la nouvelle comédie produite par Apple TV+. Sur le papier, la série semble détenir tous les ingrédients pour être une excellente satire de la startup nation et des milliardaires très éloignés de la vie réelle (coucou Elon Musk). Sauf qu’à l’écran, cette première saison laisse un goût un peu fade et peine à vraiment trouver sa place.

Qu’est-ce qui pourrait sauver l’humour ?

Loot souffre des mêmes forces et faiblesses que Mythic Quest, autre comédie de la plateforme sur le milieu du jeu vidéo : un casting excellent, mais des interactions forcées et des enchaînements qui manquent clairement d’originalité. La série manque trop de naturel pour réellement captiver et les blagues tombent régulièrement à plat. Pour une comédie créée par Alan Yang (Master of None) et Matt Hubard (30 Rock), c’est tout de même un peu gênant.

Loot
La série reste trop politiquement correcte // Source : Apple TV+

Et si la série pourrait être une satire savoureuse du milieu du business où l’argent coule à flots, Loot reste au contraire en surface des thématiques abordées. Les dix épisodes de cette première saison ne parviennent que rarement à dégager une énergie suffisante et surtout à sortir du politiquement correct. Tout semble forcé, exagéré, tout en restant dans un cadre malheureusement très conventionnel, qui aurait mérité davantage de folie pour se démarquer des autres productions actuelles.

Tant que Maya Rudolph est là, tout va bien

Dans un contexte où des dizaines de séries et de comédies sortent chaque jour sur les différentes plateformes de SVOD, il faut avouer qu’il est difficile de consacrer même cinq heures de notre temps au visionnage de Loot. D’autant plus que les personnages secondaires sont peu intéressants, les intrigues prévisibles et que les poncifs du genre sont utilisés à outrance : les amis qui s’improvisent coachs en dating, le geek aux tee-shirts de mangas que personne ne comprend, les romances que l’on voit venir à des kilomètres…

Loot
Loot met en scène des milliardaires avec un brin d’ironie // Source : Apple TV+

On finit par se laisser étonnamment porter par le flot familier de Loot. Rien ne dépasse, c’est certain, ne vous attendez pas à un humour décapant. Mais la performance de Maya Rudolph, toujours formidable, rattrape largement l’ensemble. L’actrice de The Good Place et du Saturday Night Live illumine toujours les productions dans lesquelles elle figure, nous permettant de rester, épisode après épisode. À ses côtés, même l’excellente actrice de Pose, Michaela Jaé Rodriguez fait malheureusement pâle figure.

Loot ne vous laissera clairement pas une impression positive durable, mais elle reste un bon divertissement pour une soirée ou un week-end sous les orages, ou pour échapper à la canicule ambiante.

Le verdict

Sur le papier, Loot avait tout d’une comédie satirique savoureuse. Portée par la géniale Maya Rudolph (The Good Place, Saturday Night Live), la série disponible sur Apple TV+ s’attaque au quotidien d’une milliardaire, qui découvre du jour au lendemain qu’elle possède une œuvre de bienfaisance. Une comédie malheureusement trop sage, qui peine à trouver ses marques et à pleinement captiver. Cette première saison de dix épisodes pourra tout de même vous aider à passer le temps, mais on vous prévient : Loot est aussi facilement regardable qu’aisément oubliable.

Source : Montage Numerama

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Découvrez notre comparateur