RT France, anciennement connue sous le nom de Russia Today, est une chaîne d’information financée par l’État russe. Au vu des événements en Ukraine, l’Arcom, ex-CSA, indique la surveiller de près.

Déjà suspendue en Allemagne, RT est-elle menacée d’écran noir en France ? Depuis le 24 février, plusieurs responsables politiques appellent les autorités à prendre leurs responsabilités en empêchant la chaîne d’information russe d’émettre en France. Laurent Laffon, le président de la commission culture au Sénat, appelle à « s’interroger sur la menace que fait peser cet organe de communication gouvernemental russe sur nos valeurs démocratiques », alors que la Russie vient d’envahir l’Ukraine.

RT France, lancé en 2017, est régulièrement accusé de mettre en avant des points de vue biaisés, faisant l’apologie de la doxa russe. La chaîne a aussi souvent profité d’événements, comme la crise des gilets jaunes ou les mouvement anti-vax, pour accroître son audience.

Dans un communiqué reçu par Numerama, l’Arcom, l’organisme qui regroupe depuis le 1er janvier le CSA et Hadopi, annonce surveiller avec « une particulière vigilance » ce qu’il se passe sur la chaîne russe. « S’il l’estime justifié, le régulateur n’hésitera pas à faire usage, sans délai, des outils juridiques dont il dispose et qui peuvent aller jusqu’à demander la suspension de sa diffusion ».

Le délicat problème de RT France

L’Arcom peut-il demander le blocage d’une chaîne comme RT ? Des précédents existent, mais la plupart d’entre eux concernent des chaînes étrangères. RT France a la particularité d’émettre depuis Boulogne-Billancourt, à quelques mètres de TF1, ce qui en fait une chaîne française. Pour pouvoir suspendre RT, l’Arcom devra constituer un dossier et prouver plusieurs manquements significatifs, ce que RT France déniera probablement devant les tribunaux. Bref, il ne lui suffit pas d’appuyer sur un bouton pour interrompre brusquement sa décision.

De manière plus problématique, couper RT France ne veut pas dire que la chaîne arrêtera de diffuser des informations. Même si RT France perd accès aux box des opérateurs, rien ne l’empêche de continuer d’émettre sur les réseaux sociaux ou de mettre en ligne son site, déjà très populaire sur certains sujets sensibles. Bloquer RT France pourrait avoir l’effet inverse, en radicalisant la chaîne qui dénonce déjà la pression qu’elle subit. En Allemagne, après sa suspension, RT a continué d’émettre en ligne.

Quoiqu’il en soit, l’existence d’une antenne française de Russia Today dérange particulièrement depuis plusieurs jours. Frédéric Taddeï, animateur vedette de la chaîne, a annoncé en début de semaine arrêter son émission en solidarité avec son pays.