Le nouveau président des États-Unis n'a pas encore été désigné vainqueur, car les dépouillements sont encore en cours. Cependant, Donald Trump a déjà publié deux messages sur les réseaux sociaux qui laissent entendre qu'il serait largement en tête, voire qu'il s'agirait d'une « grosse victoire ». Twitter et Facebook ont apposé des avertissements devant ces publications.

« Je ferai une grande allocution ce soir. Une grande VICTOIRE ! », a publié Donald Trump le 4 novembre à 6h30 du matin (heure française) sur son compte Facebook officiel, suivi par 30 millions de personnes.

Quelques minutes plus tard, il a donné une courte conférence de presse au cours de laquelle il a revendiqué sa victoire : « Nous avons remporté cette élection », a-t-il assuré, alors que tous les votes pour l’élection présidentielle de 2020 n’ont pourtant toujours pas été dépouillés aux États-Unis.

Capture d’écran des posts Facebook de Donald Trump le 4 novembre 2020

Facebook n’a mis que 30 minutes avant d’apposer une message d’avertissement sous les deux dernières publications du président américain actuel. On peut y lire : « Le décompte des voix est en cours. Il n’y a pas encore de candidat donné gagnant pour les élections américaines de 2020. »

« Une partie ou la totalité du contenu partagé dans ce Tweet est contestée et susceptible d’être trompeuse »

L’autre message publié par Donald Trump, quasiment au même moment, dans lequel Trump annonce que les démocrates essaieraient de « voler » l’élection et qu’il serait « largement en avance » a également été complété par Facebook de cet avertissement. Celui-ci n’empêche pas aux abonnés de l’homme politique de voir son message, mais apporte du contexte et des ressource sur le dépouillement des votes en cours — qui est encore très serré à 8h30 en France, l’heure où nous écrivons ces lignes.

Capture d’écran des posts Facebook de Donald Trump le 4 novembre 2020

Twitter a pris une position légèrement différente. Le message dans lequel Donald Trump accuse ses adversaires de fraude électorale a immédiatement été masqué, et un avertissement a été ajouté : «  Une partie ou la totalité du contenu partagé dans ce Tweet est contestée et susceptible d’être trompeuse quant au mode de participation à une élection ou à un autre processus civique. »

Capture d’écran des posts Twitter de Donald Trump le 4 novembre 2020

En revanche, le tweet dans lequel le président actuel revendique une « grande victoire » n’a pas été caché, car Twitter estimerait que la manière dont la phrase est formulée ne permettrait pas précisément de savoir de quelle victoire Donald Trump parlerait.

Cela fait des mois que Twitter a commencé à modérer les propos de Donald Trump en ligne : ils ne sont jamais supprimés, mais ils peuvent être masqués d’un avertissement, comme ça a été déjà le cas avec des propos mensongers sur la grippe, que le président américain avait jugée « plus dangereuse » que le coronavirus.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo