Facebook a supprimé une publication de Donald Trump affirmant que la grippe était plus mortelle que le Covid-19. Twitter est intervenu également pour cacher par défaut le tweet litigieux, causant l'ire du président américain.

Donald Trump est sorti lundi 5 octobre des unités de soins du centre médical militaire Walter Reed, après trois nuits d’hospitalisation pour avoir été détecté positif au Covid-19.  Et à peine est-il apparu devant les caméras que le président américain a retiré son masque, comme un geste de défiance à l’égard des  gestes barrières pour contenir le coronavirus, tout en suggérant qu’il est peut-être immunisé désormais.

Mais là n’est pas la sortie la plus remarquée — et controversée — de Donald Trump depuis son passage à l’hôpital.

C’est sur Internet que le locataire de la Maison-Blanche a causé une nouvelle polémique, en affirmant que la grippe est plus mortelle que le coronavirus et que, pour autant, on ne met pas à l’arrêt tout le pays, en référence aux mesures de confinement qui ont commencé ce printemps et ruiné le bilan économique sur lequel il voulait s’appuyer pour se faire réélire dans moins d’un mois.

Donald trump masque
Donald Trump le 4 octobre faisant une sortie en voiture pour saluer la foule, alors qu’il était encore hospitalisé. // Source : Tia Dufour

Sur Twitter, Donald Trump écrit que « La saison de la grippe approche ! Chaque année, de nombreuses personnes, parfois plus de 100 000, et malgré le vaccin, meurent de la grippe. Allons-nous fermer notre pays ? Non, nous avons appris à vivre avec, tout comme nous apprenons à vivre avec le covid, qui est dans la plupart des populations beaucoup moins mortel ! ».

Sauf que cette affirmation n’est pas passée sur les réseaux sociaux qui l’ont accueillie. Sur Twitter, le message est désormais masqué par défaut, avec la mention suivante : « Ce tweet a enfreint les règles de Twitter sur la diffusion d’informations trompeuses et potentiellement nuisibles liées au covid -19. Cependant, Twitter a déterminé qu’il pourrait être dans l’intérêt du public que le Tweet reste accessible. »

Sur Facebook, la modération a été encore plus ferme. Comme le signale CNN, le message a été directement effacé. Là encore, le site communautaire considère que ce message ne suit pas les directives en matière de désinformation sur le coronavirus. Ce n’est pas la première fois que Facebook efface un tel message. En août, il avait déjà modéré Donald Trump, là encore à cause d’une publication sur cette maladie.

Ces deux interventions ont évidemment courroucé Donald Trump, qui a par la suite exigé l’abrogation de la section 230. Il s’agit d’une disposition de la loi américaine issue d’un texte voté en 1996. Plus précisément, cette section définit la responsabilité des services en ligne par rapport aux contenus que des tiers peuvent partager — un peu comme la loi pour la confiance en l’économie numérique en France.

Rien ne prouve que la grippe soit plus mortelle que le covid-19

Depuis le déclenchement de l’épidémie, de nombreuses publications, comme l’AFP, mais aussi dans nos colonnes, ont pris soin d’avertir que les comparaisons entre différentes maladies étaient un exercice périlleux. C’est le cas de France Info, qui indiquait dès avril que non, la grippe n’est pas plus mortelle que le Covid-19, ou Le Temps, qui écrivait début mars que le Covid-19 est bien pire qu’une grippe.

Plus récemment, en septembre, LCI a rappelé que la comparaison était d’autant plus bancale que les deux maladies ne font pas face aux mêmes mesures sanitaires. Contre le coronavirus, un confinement exceptionnel a été mis en place un peu dans le monde entier, et cela n’a pas empêché plus d’un million de morts et près de 35 millions de malades. Sans cette mesure sanitaire unique en son genre, il est admis que le bilan humain du Covid-19 aurait été bien plus lourd.

Partager sur les réseaux sociaux