Le masque est dorénavant obligatoire en entreprise, en raison du début de deuxième vague dans l'épidémie causée par la maladie Covid-19. Ce petit guide vous aidera à vous habituer à cette situation nouvelle.

Depuis le 1er septembre 2020, les masques sont obligatoires en entreprise. La mesure est valable dans tous les espaces clos partagés : open space, couloirs, salles de réunion, coins café et cuisine. En résumé, sauf dans les bureaux individuels quand on n’y reçoit personne et sauf sur d’éventuelles terrasses ouvertes, le masque doit être porté partout en intérieur sur votre temps de travail. Une situation à laquelle les personnels médicaux et commerçants sont déjà habitués, mais qui va être toute nouvelle pour beaucoup de gens en cette rentrée.

Voici quelques conseils pour que vous viviez vos journées au mieux malgré le port du masque (ou pour faciliter la vie à vos employés si vous êtes chef d’entreprise). Vous allez vous habituer progressivement à cette configuration nouvelle dans votre vie quotidienne, mais autant adopter les bonnes pratiques dès le début.

Le masque doit être porté dans les espaces clos partagés, au bureau. // Source : Pexels

Quel type de masque porter ?

Il est assez indéniable qu’à l’échelle d’une journée entière, le masque chirurgical dispose de la meilleure respirabilité. La sensation d’« étouffement » que certains peuvent ressentir après un certain temps est bien moins présente avec ces masques plus professionnels, étant donné qu’ils sont spécialement conçus pour un usage médical relativement long — les personnels de santé en portent parfois de longues journées entières. Qui plus est, ils sont aussi les plus efficaces dans la filtration. Ils sont clairement à privilégier. Si ce n’est toutefois pas possible pour diverses raisons, les masques en tissu contenant du coton sont souvent ceux avec le meilleur ratio entre l’efficacité et le confort.

L’idéal reste d’avoir plusieurs masques — et plusieurs types de masques — sous la main. Déjà, parce qu’il est mieux d’avoir un masque différent par tranche de journée : garder un même masque toute la journée n’est pas vraiment recommandé d’un point de vue de vue sanitaire. Mais c’est aussi une question de confort. Vous verrez que le simple fait de changer de masque en cours de journée procure une sensation de fraîcheur. Et si vous faites partie de celles et ceux qui supportent mal les élastiques derrière les oreilles, vous pouvez par exemple porter un chirurgical le matin et un masque à ficelles l’après-midi, pour alterner, d’où l’utilité d’avoir différents masques.

La petite pochette pour mettre son masque

Même lorsque le port du masque est obligatoire, il pourra se présenter des moments où vous devrez le retirer. Si vous avez un bureau individuel, si vos locaux ont une terrasse où vous pouvez prendre l’air quelques instants, pendant les pauses déjeuner… Alors, que faire de votre masque pendant ce laps de temps ? Le mettre sous votre menton est la pire idée possible, et l’accrocher à votre bras n’est pas beaucoup mieux.

La solution est des plus simples : un petit sac. Évidemment, celui-ci doit être spécialement dédié à cette utilisation et à rien d’autre, car son intérieur sera potentiellement touché par des particules infectieuses.

Un petit sac (plastique, papier, tissu) spécialement dédié aux masques est utile au quotidien. // Source : Pexels

Ne pas se dessécher

Sauf contre-indication médicale, porter un masque n’a absolument rien de dangereux pour votre santé (non, vous ne ravalez pas votre propre CO², c’est scientifiquement faux). En revanche, il est évident que côté confort, on a vu mieux, surtout lorsque l’on n’est pas habitué. Cela peut donner une sensation d’une respiration plus suffocante, ou, s’il fait chaud, si vous êtes stressé, si vous devez vous activer plusieurs minutes, cela peut faire suer. Les lèvres peuvent aussi légèrement s’assécher.

Avoir une bouteille d’eau à portée de main et boire plus régulièrement que d’habitude vous permettra d’éviter pas mal de ces effets inconfortables provoqués par le masque : vous vous sentirez plus frais et hydraté. Il faudra évidemment veiller à la distanciation physique au moment où vous retirez votre masque pour boire, mais il est clair que ces petites pauses pour s’hydrater facilitent la journée.

Si vous êtes particulièrement sensibles des lèvres, n’hésitez pas à mettre du baume à lèvre, ce n’est pas déconseillé. De même, une barbe légèrement plus courte qu’à votre habitude fera clairement moins transpirer sous le masque, ce qui rendra la journée plus agréable. Par ailleurs, la façon de respirer aura un impact assez immense sur la supportabilité d’une journée avec un masque : ce n’est pas forcément un conseil facile à respecter au travail, mais une respiration calme, avec inspiration par le nez et expiration par la bouche, amoindrie considérablement toute sensation d’étouffement (et réduire l’éventuelle buée sur les lunettes).

Pour les lunettes

Les masques présentent un inconfort particulier pour les porteurs et porteuses de lunettes : la buée. Quand elle est présente, cela signifie tout simplement que le masque n’est pas assez hermétique, et que de l’air arrive à s’échapper. De fait, le meilleur moyen d’éviter ce désarroi est de vérifier qu’il est correctement placé sur votre visage et, pour les masques chirurgicaux, de bien pincer sa languette au niveau du nez.

Si cela persiste malgré tout, quelques astuces existent. Celles la plus connue du milieu médical : laver régulièrement vos verres au savon (ou avec de la mousse à raser). Si c’est le positionnement du masque qui pose problème pour des raisons morphologiques, alors un petit nœud derrière l’oreille peut aider à ce que le masque soit mieux plaqué sur le visage.

Un peu de télétravail fait du bien

Si le télétravail est compatible avec votre métier, opter pour cette solution quelques jours par semaine peut aider à mieux vivre les journées au bureau avec un masque. Le télétravail est de toute façon fortement conseillé par le gouvernement et les autorités de santé, votre employeur doit donc vous ouvrir autant que possible cette possibilité.

Le télétravail permanent peut parfois être un poids, raison pour laquelle la configuration la plus agréable est d’alterner la présence au bureau avec masque. Les deux situations deviennent plus confortables lorsque ni l’une ni l’autre n’est vraiment permanente.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo