ByteDance, la maison mère de Tiktok, a annoncé de nouvelles règles pour la version chinoise de l’app, Douyin. Elles interdisent entre autres les contenus représentant des personnes LGBTQ+.

C’est un changement qui s’est fait en toute discrétion sur le site de ByteDance, la maison mère chinoise de TikTok. Dans une publication sobrement intitulée « annonce concernant le contrôle spécial des vidéos courtes » et publiée sur le forum des développeurs de l’app en octobre 2022, ByteDance explique que de nouvelles mesures ont été prises pour « assurer la qualité du contenu des vidéos ».

Le post n’a pas été très médiatisé à sa sortie — c’est le média spécialisé IPVM qui l’a repéré le 3 janvier 2023, quelques mois plus tard. Pourtant, l’annonce de ByteDance est très importante et elle change entièrement la face de l’app : elle interdit un grand nombre de contenus, dont les représentations de personnes LGBTQ+.

Des « des opinions malsaines et non conventionnelles sur le mariage et l’amour »

Le texte de ByteDance ne concerne pas TikTok, mais son clone disponible uniquement en Chine, Douyin. Les vidéos en infraction avec les nouvelles règles seront supprimées, et les comptes qui les ont publiées pourront être gelés et être frappés de shadow ban, indique Douyin.

Tiktok // Source : Numerama
Tiktok // Source : Numerama

La liste rassemblant les nouveaux interdits est longue, et concerne même les vidéos ayant des problèmes assez triviaux (il est indiqué que celles dont les sous-titres comportent trop de fautes de grammaire peuvent être concernées). Sont désormais censurées :

  • les vidéos « attaquant le système politique et judiciaire de la Chine », et celles « ternissant son image »,
  • les vidéos « critiquant l’armée chinoise » et les « membres du parti communiste chinois »,
  • les vidéos « dénigrant les excellentes traditions culturelles chinoises », mais aussi celles « promouvant les superstitions féodales »,
  • les vidéos « promouvant des opinions malsaines et non conventionnelles sur le mariage et l’amour et contraires à la morale ».

Comme le remarque IPVM, l’expression « opinions malsaines et non conventionnelles sur le mariage et l’amour » provient directement d’une loi du gouvernement chinois encadrant la modération des vidéos sur Internet.

Si l’expression en elle-même ne désigne pas directement les couples LGBT, il existe des preuves que cette nouvelle interdiction les vise tout particulièrement. IPVM a ainsi retrouvé une vidéo Douyin, dans laquelle son créateur montre qu’une autre de ses vidéos, où un de ses amis fait semblant de l’embrasser, a été supprimée pour « opinions non conventionnelles sur le mariage et l’amour ».

Un exemplaire de censure d'une vidéo pour « opinion malsaine et non conventionnelle sur le mariage et l'amour » // Source : IPVM
Un exemplaire de censure d’une vidéo pour « opinion malsaine et non conventionnelle sur le mariage et l’amour » // Source : IPVM

TikTok et Douyin, qui ont pourtant les mêmes fonctionnalités et le même design, obéissent toutes les deux à des règles très différentes. TikTok, qui est disponible partout dans le monde sauf en Chine, est un réseau social connu pour sa communauté LGBTQ+. Au mois de juin 2022, l’app a même organisé son propre mois des fiertés en France, pour « célébrer la communauté LGBTQIA+ » et rappeler son engagement contre les discriminations.

Douyin, qui n’est disponible qu’en Chine, n’inclut même pas l’interdiction des commentaires homophobes dans ses conditions d’utilisation.


Construisez avec nous l’avenir de Numerama en répondant à ces questions !