Emmaüs Connect, une branche du mouvement Emmaüs, lance un appel aux dons pour les appareils électroniques. Si les entreprises sont principalement invitées à se mobiliser, le public peut aussi livrer des produits qui dorment dans les placards.

C’est un appel qui est d’abord adressé aux entreprises, mais qui peut aussi être étendu aux particuliers. Si vous avez des appareils électroniques dont vous n’avez plus du tout l’utilité, comme des ordinateurs portables ou des smartphones, vous pouvez certes les revendre, les envoyer au recyclage… ou bien de les donner à une association, comme Emmaüs.

Un objectif de 10 000 appareils à récupérer

Le mouvement a justement lancé un appel en ce sens le 8 novembre 2022, comme l’a noté le site Les Numériques. L’objectif de l’opération est de parvenir à collecter 10 000 appareils sur l’ensemble du territoire, pour les reconditionner et les proposer à un prix solidaire : le tarif pour s’équiper baisse en moyenne de 80 % pour un PC et de 66 % pour un smartphone, selon Emmaüs Connect, une branche du mouvement Emmaüs

L’action d’Emmaüs Connect se fait avec LaCollecte, qui gère la récupération gratuite du matériel auprès des organisations, la remise en condition et l’effacement des données, avec traçabilité et certificat. Pour les entreprises qui hésiteraient à sauter le pas, l’organisation souligne qu’il y a un aussi un intérêt plus terre à terre : le don est aussi valorisable fiscalement.

smartphone iPhone
Les smartphones qui trainent dans les foyers sans être utilisés intéressent Emmaüs Connect. // Source : ThoroughlyReviewed

D’après l’Agence de transition écologique, 54 à 110 millions de smartphones dormiraient dans les placards, selon une estimation d’avril 2021. La fourchette va du simple au double, signe de la difficulté d’avoir une vue claire de la situation. Néanmoins, on peut supposer que les appareils sont nombreux à être encore en état de marche, même s’ils sont « vieux ».

Ce type de collecte n’est pas une nouveauté pour Emmaüs Connect. Cependant, l’opération de cette année prend une importance toute particulière dans un contexte d’inflation des prix, qui affecte prioritairement les personnes les plus précaires. De fait, l’accès à certains matériels devient encore plus difficile qu’autrefois et les choix deviennent contraints quand il faut choisir entre un téléphone et s’alimenter.

Si les organisations sont sollicitées ici — Les Numériques rappellent, en citant une étude menée par BNP Paribas en 2020, que 39 % des entreprises sondées stockent des équipements inutilisés –, le public peut aussi se délester de certains produits. Pour connaître les centres de dons proches de chez vous, rendez-vous sur le site de l’association.