Pour la première fois en 30 ans, Boeing termine une année avec un solde négatif au niveau des commandes. La faute à la crise du 737 Max.

L’année 2019 pouvait difficilement plus mal se terminer pour Boeing. Selon les informations de CNBC publiées le 14 janvier, la multinationale a présenté un solde négatif de commandes à hauteur de 87 avions — «  ce qui n’est jamais arrivé en 30 ans » souligne un porte-parole. Le spectre du 737 Max, qui a connu deux crashs coup sur coup, a logiquement plané sur les ventes.

Cela veut dire que Boeing a enregistré plus d’annulations que de nouvelles acquisitions. Il disposerait actuellement d’un carnet de commandes de 5 406 avions, contre 7 482 pour son concurrent européen, Airbus. Au mois de décembre, personne n’a voulu acheter un seul 737 Max, toujours bloqué au sol par les autorités. En 2019, Boeing est quand même parvenu à en écouler 182 — contre 654 pour le A320 (l’équivalent chez Airbus).

aile boeing 737 max
L’avant d’une aile de Boeing 737 MAX. // Source : Jim Crocker

Il était temps que 2019 se termine pour Boeing

Selon un bilan publié le 14 janvier, Boeing n’a pu livrer que 380 avions civils en 2019 — soit une baisse de 53 %. Cela permet à Airbus d’être largement devant avec 768 unités arrivées à bon port. Le retour à une situation plus positive passera forcément par le 737 Max, qui guette le feu vert des autorités pour revoler. Sur ce point, les compagnies Southwest Airlines, United et America Airlines ont déjà remis l’appareil dans leur planning de vols pour le premier semestre. Mais le calendrier est susceptible de changer en fonction de ce que décidera l’autorité de l’aviation civile américaine. Pour le moment, le 737 Max, décrit en interne par des quelques employés comme un «  avion conçu par des clowns supervisés par des singes », est en stand-by et n’est plus en production.

Il faudra aussi que Boeing regagne la confiance de tout le monde, comme le soulignait Dave Calhoun, nommé CEO en décembre dernier, dans sa première prise de parole. « Je suis honoré de mener les employés talentueux de Boeing alors que nous faisons face à des défis. En travaillant ensemble, nous allons renforcer notre culture en matière de sécurité, améliorer notre transparence et reconstruire notre confiance avec les clients, les régulateurs, les fournisseurs et les utilisateurs », lançait-il le 13 janvier. Au regard de la conjoncture, Boeing va mettre du temps avant de se racheter une image sérieusement écornée. Véritable catastrophe industrielle, le 737 Max a conduit à la mort de 346 personnes. Des dysfonctionnements avaient pourtant été repérés en 2017 tandis que des incertitudes sur la conception de l’avion ont récemment été partagées par certains employés.

Crédit photo de la une : Liam Allport

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo