La production du 737 Max va connaître une pause à partir de janvier 2020. Boeing a décidé de ne plus sortir aucun appareil de ses usines d'assemblage, dans la mesure où il n'a toujours pas reçu le feu vert des autorités pour le remettre en service.

Le retour à la normale est encore loin d’être acquis pour Boeing. Toujours englué dans la crise du 737 MAX, le constructeur aéronautique américain s’est résigné, lundi 16 décembre, à annoncer le gel de la production de cet avion à partir du mois de janvier 2020. En effet, malgré plusieurs annonces faites plus tôt cette année, l’entreprise n’est pas parvenue à remettre d’aplomb son appareil à temps.

La société souhaitait un retour opérationnel du 737 MAX au cours du quatrième trimestre 2019, mais force est de constater qu’il n’y a plus de marge de manœuvre pour que cela se produise : il ne reste plus que deux semaines avant que l’année s’achève et l’autorité de l’aviation civile américaine (FAA) n’a donné aucun signe récent permettant de considérer cette échéance comme plausible.

Boeing avion 737 MAX
Des avions mis en parking. // Source : Eric Bannwarth

Pause en attendant l’éclaircie

Par conséquent, Boeing préfère organiser une pause dans la production de l’avion, non pas parce qu’il ne croit plus qu’il revolera un jour, mais parce qu’il y a des problèmes pratiques de stockage des appareils déjà produits et qui n’ont pas été récupérés par les compagnies aériennes qui les ont commandés. Selon Boeing, il y a aujourd’hui environ 400 aéronefs qui sont en parking.

Le groupe précise que cette suspension des chaînes d’assemblage n’aura pas d’incidence sur les emplois : autrement dit, il n’est pas question pour le moment de licencier qui que ce soit. Cependant, si la crise du 737 MAX se poursuit encore sur plusieurs mois, la position de l’entreprise pourrait être amenée à évoluer. En outre, cette situation pourrait peser sur les activités et les effectifs des sous-traitants de Boeing.

Boeing 737 MAX avion
Un Boeing 737 MAX en manoeuvre. // Source : Nathan Coats

En l’état actuel des choses, Boeing n’avance pour le moment aucune date estimative de la remise en service du 737 MAX, mais sans doute l’avionneur vise-t-il le premier trimestre 2020, ce qui est absolument loin d’être acquis — d’autant qu’un feu vert de la FAA n’aura pas nécessairement l’autorité suffisante pour ré-autoriser l’avion partout dans le monde. En attendant, les salariés seront redéployés sur d’autres sites.

L’immobilisation de l’appareil a été décidée à partir de mars 2019, à la suite du crash du vol 302 Ethiopian Airlines, qui a fait 157 morts. Cette catastrophe aérienne était alors la deuxième concernant cet avion, car en octobre 2018 le vol 610 Lion Air s’est lui aussi écrasé. Bilan : 189 morts. Très vite, la similitude des deux accidents a été notée, révélant par la suite les graves défaillances du 737 MAX.

Crédit photo de la une : Liam Allport

Partager sur les réseaux sociaux