Malgré ses efforts, Apple continue d'être un acteur mineur du marché des smartphones en Inde.

Apple a l’habitude de transformer tout ce qu’il touche en succès. Mais cela n’empêche pas la firme de Cupertino de connaître quelques soucis sur certains marchés ciblés. C’est notamment le cas en Inde, loin d’être le plus petit des pays. Là-bas, le géant de la tech ne possède qu’une part de marché de 2 % et elle n’est pas près de grimper à en croire les dernières indiscrétions de Bloomberg, publiées le 14 juillet 2018.

Nos confrères citent Counterpoint Research pour expliquer qu’Apple aurait vendu moins d’un million d’iPhone en Inde durant le premier semestre de l’année. En 2017, le volume avait culminé à 3,2 millions d’exemplaires écoulés. « Les ventes d’iPhone en Inde ont été faibles durant la première moitié de l’année 2018 et, même avec la traditionnelle forte hausse durant le second semestre, Apple devrait être juste par rapport à l’année dernière », indique le cabinet.  

Cela ne peut aller que mieux

Pourquoi Apple peine-t-il à vendre des iPhone en Inde ? Tout simplement parce que les produits importés sont très taxés là-bas (exemple : un iPhone X coûte près de 1 400 dollars), ce qui pousse les consommateurs à se tourner vers des solutions moins chères (comme celles proposées par Xiaomi et Samsung). Face à cette position de faiblesse, Apple serait en train de restructurer le département local des ventes : trois postes hauts placés seraient partis selon les sources anonymes de Bloomberg.

En revanche, les choses ne peuvent qu’aller mieux pour Apple, qui fait de l’Inde une priorité (on le comprend puisque la nation dépasse les 1,3 milliard d’habitants). Depuis l’an dernier, des iPhone sont produits au sein même du pays pour baisser les tarifs. Le 26 juin 2018, le Economic Times évoquait l’assemblage des modèles SE et 6s du smartphone. À ce jour, la capacité de production est encore trop faible pour impacter sur les prix.

Pour Neil Shah de Counterpoint, Apple se trouve même dans une situation contradictoire en Inde, « Il n’y a pas une grande focalisation et de lourds investissements en Inde car leur marché est tellement minuscule. » Cela ressemble donc à une impasse : Apple investit peu car leur part de marché est trop petite. Mais ne serait-elle pas trop faible en raison, justement, d’un manque d’investissement ? 

Crédit photo de la une : Apple

Partager sur les réseaux sociaux