Pékin affermit sa position à l'encontre des sites qui permettent au public de réaliser des transactions avec des cryto-monnaies. Les autorités prévoient en particulier d'interdire l'accès aux plateformes.

Mauvaise nouvelle pour les traders en herbe basés en Chine qui essaient de gagner de l’argent avec les variations des cours de crypto-monnaies : Pékin a en effet l’intention de réguler davantage les échanges de ces devises, comme le Bitcoin, l’Ethereum ou le Litecoin. Cette volonté de régulation cible essentiellement les plateformes qui permettent de réaliser ces transactions.

Selon Bloomberg, les autorités chinoises ont récemment enregistré une hausse des échanges sur des sites alternatifs aux plateformes d’échange de crypto-monnaies. Le gouvernement a l’intention d’interdire à sa population l’accès aux plateformes enregistrées en Chine comme celles situées à l’étranger — sans définir davantage les sites concernés.

Bitcoins
CC John Voo

Silence de la banque centrale chinoise

Sont également ciblés les particuliers et les entreprises qui jouent un rôle de teneur de marché. Par contre, Les petites transactions entre individus ne sont pas concernées.

En septembre 2017, la banque centrale chinoise a décidé de s’attaquer à un mécanisme clé du marché du Bitcoin et de l’Ether, l’Initial Coin Offering, c’est-à-dire les levées de fonds via une crypto-monnaie. Quelques jours plus tard, la rumeur selon laquelle la Chine envisageait de fermer des plateformes d’échange de Bitcoin avait commencé à circuler.

La banque centrale chinoise n’a pour l’instant fait aucun commentaire sur le sujet. Ailleurs en Asie, en Corée du Sud, la régulation des échanges de crypto-monnaies occupe aussi les pouvoirs publics, qui ont cependant réaffirmé qu’il n’était pas question pour autant d’une interdiction de ces devises électroniques.

Partager sur les réseaux sociaux