GMO Internet, une entreprise domiciliée au Japon, va bientôt payer certains de ses salariés en bitcoin. Une partie de leur salaire mensuel sera convertie en cryptomonnaie.

Tandis que certains médias tentent le minage de crypto-monnaie pour rémunérer leur travail, une entreprise a décidé de commencer à payer une partie des salaires de ses employés en bitcoins.

L’histoire se passe au Japon, chez GMO Internet. L’entreprise, qui offre différents services en ligne, dont une plateforme d’échange de bitcoins lancée en mai dernier, vient d’annoncer son intention de rémunérer 4 000 de ses « partenaires » en bitcoins.

Un montant déduit des salaires

« Un montant donné est déduit de leurs salaires pour acheter du bitcoin, que les partenaires recevront », explique l’entreprise japonaise sur son site. GMO Internet explique vouloir donner l’opportunité à ses salariés de mieux comprendre le fonctionnement des cryptomonnaies.

L’entreprise mettra en œuvre cette nouvelle méthode de paiement à compter du mois de mars 2018 — c’est à dire sur les salaires du mois de février. GMO Internet compte étendre ce procédé à d’autres sociétés du groupe par la suite. Le mois prochain, l’entreprise va également entamer une activité de minage de bitcoins.

Alors que la cryptomonnaie originelle s’est confortablement installée au dessus des 10 000 €, il serait toutefois intéressant de savoir si les employés de GMO Internet seront mis au courant des risques encourus lorsque l’on achète ou possède une cryptomonnaie — notamment en raison de sa volatilité.

Partager sur les réseaux sociaux